Le site qui scanne l'opinion de la Majorité Silencieuse...
Blog de démocratie participative
Dites-le sur notre blog, vous serez peut-être entendu...
Agenda

REACTIONS POLITIQUES - blog sur les POLITIQUES en FRANCE
Vos réactions
Théme : Politique

04/03/17
Ça va swinguer pour Fillon dimanche ! Il confond être déterminé et être obstiné ! Pourquoi a-t-il fait son annonce de se retirer s'il était mis en examen, avec référence au grand Charles ? Il a cru qu'en faisant passer, avec la complicité de tous les députés LR-PS la loi d'amnistie, il allait passer entre les gouttes ?! Alors évidemment cela a énervé les magistrats qui ont accéléré la procédure. Les français en ont marre des politico-menteurs-profiteurs. Mais en oubliant ce côté éthique ou moral, voilà un candidat qui promet de sortir la France de la mouise et avant même son élection, il fait déjà deux erreurs stratégiques énormes ! Pas très rassurant pour notre pays avec un tel capitaine. Franchement, François il est urgent de te retirer... Même Hollande a su le faire !
P.H

03/02/17
C'est lamentable de voir ce qu'est devenue la France et ses soi-disant élites !
Malhonnêteté généralisée, tartuferie, gaspillage d'argent public ... nous avons droit à tout ce à quoi une République dite avancée devrait échapper.
J'ai suivi avec intérêt le reportage sur Anne Lauvergeon et les réseaux politico-industriels, qui tiennent vraiment le pays ; c'est édifiant sur la marge de manœuvre qui reste au citoyen, qui croit que le système démocratique peut influer les choses et aboutir à des réformes profondes.
Les politiques ne sont que des variables d'ajustement, finalement très accessoires.

P.H

29/01/17
Quelle pitié de voir les turpitudes des politiques nationaux prétendant aux poste de président ! Comment voulez-vous ensuite, qu'avec un tel exemple, nos élus locaux ne fassent pas pareil ?
L.G

21/01/17
Avec des solutions "à la Française" au lieu d'appliquer les recettes des pays qui ont atteint le plein-emploi. Benoît Hamon veut maintenant se faire élire sur une nouvelle utopie, le revenu universel, sans se demander pourquoi AUCUN pays ne l'a adopté, ni l'Allemagne, ni la Grande-Bretagne, ni les États-Unis, ni aucun autre (et ne me parlez pas de cette expérience sur 2000 Finlandais).
A.M

21/01/17
Demain, premier tour des primaires de gauche. Autant jouer au tiercé, on aura plus de chance de rêver et de gagner !
Bijou

02/12/16
Décidément, rien ne se passe comme prévu. Ces élections 2017 dont on craignait qu'elles soient le remake du trio Le Pen-Sarko-Hollande, dont on pensait ensuite qu'elles seraient le sacre de Juppé, vont peut-être, enfin, donner lieu à un vrai choix entre des programmes différents. Le combat de coqs entre Valls et Montebourg, dans le cadre de la primaire, et Macron, va être intéressant à observer et sera la meilleure émission de télé réalité du premier trimestre 2017. Adieu Hollande, on ne te regrettera pas.
M.F

29/11/16
Un ponte socialiste avait ironisé à propos de Hollande : « Quand il est parti de Solférino, même la chasse d'eau ne marchait plus ». "Moi-président" laisse derrière lui un pays en ruines...
D.P

20/11/16
Les socialos qui sont allés se mêler de la primaire de droite vont le regretter amèrement. La seule chance pour la gauche de passer en 2017 était de se retrouver en face de Sarkosy.
M.F

04/06/16
Culbuto est venu assurer les sinistrés des inondations de sa compassion...
Y'a qu'à demander aux derniers sinistrés des inondations du littoral méditerranéen où ils en sont de leur indemnisation ! Gesticulation politique, et promesses non tenues de notre président, comme d'habitude. Y'en a que pour les réfugiés ! Pour eux, tout va bien et très vite.
Bordel, y'en a plus que marre.

J.J

27/05/16
L'attitude de la CGT est insupportable ! Comment peut-on exercer un tel chantage sur les rédactions des journaux nationaux : "soit vous publiez notre manifeste, soit on vous empêche de paraître". On croit rêver ! Dans quelle démocratie vivons-nous ? Les journalistes bobo gaucho et notre bon peuple de moutons vont-il encore déclarer "qu'ils sont dans la merde mais qu'ils comprennent..." Vont-ils enfin atterrir sur ce qu'est vraiment ce syndicat jusqu'au-boutiste et stalinien d'un autre âge, mais surtout capable de tout pour exister ! On peut maintenant parler de terrorisme syndical.
Ploum

25/05/16
Je veux remercier ici la CGT, LE syndicat en chute libre, qui représente de moins en moins de monde, et qui mobilise allègrement des activistes de tous les métiers, y compris des fonctionnaires qui ne sont absolument pas touchés par la loi Travail.
M.F

24/05/16
Je suis dac avec vous E.P ! La CGT est un fossoyeur voyou, et elle est en grande partie responsable de notre situation économique catastrophique. Un jour viendra où les moutons français se révolteront contre ces syndicalistes délinquants et nuisibles. Et ils ne l'auront pas volé !
Y.B

23/05/16
On peut pas me classer chez les socialistes et sûrement pas comme fan de Hollande et Walls.
Mais sur la réforme dite "travail" ils ont raison de tenir bon !
Pour une fois qu'ils tiennent une réforme un peu couillue, la preuve la CGT est aux 400 coups, j'espère qu'ils vont aller jusqu'au bout. Perso, je ne sais pas exactement si elle est intéressante pour le pays, le chômage et chacun de nous, mais on verra avec le temps et il sera toujours temps de la modifier ou la supprimer si jamais ça n'aboutit pas.

E.P

13/05/16
Si un jour on baptise malgré tout une rue "François Hollande", ce sera sûrement une impasse !
B.B

19/03/16
Le saviez-vous ? Les élus échappent à la progressivité sur l'impôt parce que leurs impôts sont prélevés à la source ! Ainsi s'ils touchent plusieurs rémunérations différentes, (ex : Maire + conseiller général + sénateur...) elles ne sont pas totalisées, ce qui permet d'éviter d'avoir une grosse tranche d'imposition !
C.E

11/05/16
Le nouveau surnom de Ségolène Royal ?

"COUSCOUS" : Elle est spécialiste des boulettes, a un pois chiche dans la tête et pédale dans la semoule !
C’est le fameux "Couscous Royal" !

H.G

03/01/16
Le dernier sondage Odoxa pour le Parisien exprime que 3/4 des français ne veulent NI Hollande, NI Sarkosy, comme prochain président ! C'est préoccupant car avec le système pyramidal actuel des primaires, c'est eux qui vont sortir.
On est mal, très mal.

Hélène

20/12/15
J'ai regardé ou plutôt supporté (difficilement) l'interview de Stéphane Le Foll, dans l'émission ONPC de Ruquier hier soir. Ce monsieur est déplaisant, cassant, de mauvaise foi ou menteur, auto-suffisant, dans le déni... bref, après l'avoir entendu, on comprend mieux les mauvais résultats du gouvernement et la sanction des électeurs encore insuffisante à mon goût ! On ne peut que souhaiter leur remplacement au plus vite dans l'intérêt de la nation.
J.J

18/12/15
Je savoure particulièrement une des conséquences des dernières régionales ! Le parti EELV-les Verts va être en grande difficulté économique, compte tenu de ses résultats désastreux. C'est un juste retour des choses pour un parti sectaire qui prône la décroissance économique. Cela diminuera d'autant leur pouvoir de nuisance et leur permettra peut-être de se recentrer sur l'essentiel. Je précise, j'étais et je reste un écologiste convaincu, mais pragmatique.
B.V

17/12/15
Hollande, qui l'avait pourtant promis, viens de décider qu'il n'y aurait pas de part de proportionnelle pour les prochaines législatives. C'est ainsi qu'il a entendu et compris ce qui a été exprimé lors des derniers scrutins des régionales ! Que pensez-vous que vont faire tous ceux qui ne se sentent pas représentés à l'Assemblée ? Ne pas voter ou l'exprimer par un vote protestataire audible à travers le FN. Oui, l'autisme est la maladie la plus répandue chez les politiques... Le problème, c'est qu'ils sont aux manettes du pays.
P.H

02/12/15
J'aime beaucoup votre blague sur le divorce Algérie-France !
Un voici une sympa aussi :
Deux paysans discutent :
"- Et en fait c'est quoi en vrai le socialisme ?
- Ben, c'est quand tu as deux ânes et j'en ai point. Si tu m'en donne un, eh bin, on en a un chacun.
C'est de la redistribution équitable et ch'est bon pour tout le monde !
- Bon, pourquoi pas, mais toi tu as deux vaches et moué j'en ai point ! Alors tu m'en donnes une pour qu'on en a une chacun ?
- Ben non ! Tu vois le socialisme ça ne marche qu’avec les ânes !
"
C.X

25/11/15
L'Algérie et la France ont divorcé en 1962. Visiblement, c'est la France qui a obtenu la garde des enfants... Et qui paie leurs pensions alimentaires !
R.P

15/11/15
Comme annoncés les attentats organisés par les membres de Daech ont bien eu lieu, et ce n'est qu'un début ! Vous aurez beau mettre des petites bougies sur vos fenêtres, ça recommencera. ça s'amplifiera. A force de laxisme et d'angélisme, nos responsables politiques ne sont plus en mesure d'assurer le premier devoir d'un pays : la sécurité de ses habitants.
James

09/09/15
Tragique cheval de Troie...

ISIS annonce dans une vidéo qu'une opération d'invasion est en cours en Europe avec plus de 4 000 djihadistes déjà infiltrés via le flux migratoire.
L'interlocuteur y annonce, que ces hommes armés sont "prêts" à agir à travers l'Union Européenne. C'est donc officiel, des terroristes islamistes circulent dans nos gares en profitant de la générosité européenne.
Un passeur turc confirme en avoir aidé, certains s'en allant dans de la famille, d'autres joignant l'UE dans l'attente des ordres.
Une immense catastrophe se prépare, elle était prévisible !
Il fallait être stupide pour ne pas imaginer un seul instant que dans un si grand débarquement de réfugiés, il n'y aurait pas de bombes humaines.
Au premier attentat, l'opinion publique, déjà mitigée sur l'accueil d'une telle vague migratoire, va faire atterrir nos gouvernants qui seront alors accusés d'un laxisme criminel, d'autant plus que Daesh annonce vouloir encore envoyer 500 000 migrants en Europe...

J.K

05/01/15
Taubira t'es la meilleure !

Saïd Arif avait été condamné à 10 ans de prison en 2007 pour plusieurs tentatives d’attentats en France, puis libéré en 2011. La France avait prévu de l’expulser vers l’Algérie, mais son gentil avocat a saisi la Cour européenne des droits de l’homme, qui s’est opposée à son expulsion, en raison de « risques de torture ». Depuis, Saïd Arif vivait à l’hôtel, en « résidence surveillée » aux frais des contribuables français qu’il voulait massacrer. Mais pas si bien surveillé que ça puisqu'il a disparu avec les 5000 € que venait de lui verser l’agence Pôle Emploi de Brioude. Le Journal La Montagne écrit qu'il serait actuellement « dans le nord de la Syrie », où il serait devenu « le chef de la logistique du groupe terroriste Daech ».
L.M

25/09/14
Portrait des sénat(eurs) rices
.
Le sénateur est le plus souvent un homme, âgé de 65 ans en moyenne, enseignant ou fonctionnaire, qui en général détient un autre mandat, selon les statistiques sur la composition actuelle du Sénat. Y siègent 267 hommes, soit 77,17 %, contre 79 femmes, soit 22,83 %.
La moyenne d'âge des sénateurs est de 65 ans : 168 d'entre eux (48,55 %), ont entre 60 et 69 ans ; 93 ont plus de 70 ans, dont 10 plus de 80 ans ; 85 ont moins de 60 ans, et une seule moins de 39 ans.
27,7 % d'entre eux ont fait carrière dans l'enseignement et 12,7% dans la fonction publique. Viennent ensuite les salariés (13,9 %), les professions médicales (7,2 %) ainsi que les professions judiciaires et libérales (6,9 %), et les professions agricoles (5,4 %). Le Sénat compte seulement deux anciens ouvriers, Jean-Pierre Godefroy (Manche, PS), et Thierry Foucaud (Seine-Maritime, PCF). Vingt sénateurs n'ont déclaré aucune profession (3,2 %). Enfin plus de deux sénateurs sur trois (68 %, soit 235) exercent un moins un mandat local.

B.B

11/09/14
Thomas Thévenoud ment et triche, à l'instar de son maître Jérôme Cahusac. Chaque jour nous apprenons de nouvelles "bévues" de ce parlementaire socialiste très "tête en l'air" pourtant choisi par le président Hollande et son premier ministre pour administrer la France : oubli de déclaration de ses revenus, loyers impayés, contraventions zappées, refus de régler son kiné jusqu'à ce que ce dernier mandate un huissier...
Combien sont dans ce cas, ou utilisent d'autres artifices pour se faire élire par les pauvres pour devenir plus riche aux frais de l'état ?
Pas de doute, ceux-là ont bien des dents, et plutôt acérées...

Phifi

28/08/14
Un nouveau gouvernement Walls vient d'être nommé mardi soir, exit Arnaud Montebourg et les deux ministres qui l'avaient publiquement soutenu : Benoît Hamon (Éducation nationale) et Aurélie Filippetti (Culture).
Cela va-t-il infléchir la marasme dans lequel la France est engluée ?
Cela stoppera-t-il la frénésie de dépenses publiques ou la rage taxatoire du gouvernement socialiste ?

H.J

02/08/14
Méritocratie

Grâce à son passage pourtant unanimement jugé médiocre au Ministère de l'économie, Moscovici a été officiellement nommé membre français de la Commission Européenne. Le nivellement par le bas continue et le spécial copinage est l'usage dans la République selon Hollande.
F.M

24/07/14
Suite à la publication des revenus et des activités cachés des parlementaires... On découvre ceux qui font bosser leur famille aux frais du Parlement, ceux qui ont des revenus conséquents à côté et ceux qui touchent de l'argent en étant membre d'une multitude d'organismes locaux inutiles et dans lesquels ils sont inutiles.
F.M

12/03/14
La capacité des politiques à mentir "les yeux dans les yeux" est fascinante : Christine Taubira au JT de 20 h avait affirmé à Gilles Bouleau sur TF1 qu'elle n'était pas au courant pour les écoutes de Sarkosy. Le lendemain Ayrault au JT de France 2 avoue le contraire. Il suffit donc de bien choisir sa chaîne pour être bien informé.
N.M

11/03/14
La traque de Sarkozy.
On se demande à quel moment l'ancien président est devenu l'ennemi public numéro un. Après les affaires Buisson, et celles des écoutes, une question : pourquoi tant de haine ?
M.F

21/02/14
Les loups ne se mangent pas entre eux...

On a entendu dire que François Hollande était au courant du compte suisse de Cahuzac dès décembre 2012 et n'aurait pas pris de sanctions sévères contre Cahuzac. Cela lui aurait été difficile, Cahuzac le tenait : c'est lui qui a présenté Julie Gayet à Hollande (les familles Gayet et Cahuzac sont proches. Julie Gayet est une fille "normale", comme les aime Hollande (son père n'est qu'un chirurgien mondialement reconnu et maman est antiquaire...). ancien membre du cabinet Kouchner et possédant un château à Berrac dans le Gers (un château que Martine Aubry, avait d'ailleurs cherché à acheter).
Cahuzac était donc bien au courant de la relation de Hollande.
Pourquoi Cahuzac avait trainé les pieds pour mettre en place la taxe à 75 % ? Hé bien il se trouve que son frère Antoine Cahuzac faisait partie intégrante du dispositif permettant l'évasion fiscale vers la suisse via la banque HSBC dont il était le président (source Médiapart). Chacun tenant l'autre par la barbichette, personne n'avait donc intérêt à ce que tout cela soit révélé.
Au final, Jérôme Cahuzac a été interdit d'exercer la médecine par le conseil de l'Ordre... pendant 3 mois seulement et Antoine Cahuzac a démissionné de son poste chez HSBC... pour devenir directeur général d'EDF !
Ce doit être parce qu'il n'y a plus de place en prison ou qu'il y avait un risque élevé qu'ils aient une mauvaise influence sur leurs co-détenus.

C.X

13/12/13
L'IRFM, dont l'utilisation par les parlementaires n'est aucunement contrôlée, représente, par mois, 5770 € bruts par député et 6037 € nets par sénateur.
Cette transparence est nécessaire à double titre :
- Elle rétablit le principe d'égalité devant l'impôt dans la justification des frais professionnels entre les salariés du privé et du public et nos représentants.
- Elle renforce l'exemplarité de nos représentants en mettant en ouvre l'article 14 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 : < Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-memes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi, et d'en déterminer la quotité, l'assiette, le recouvrement et la durée. >

C.C

13/12/13
Pacte Hollande / Taubira

Je ne peux m'empecher de soupçonner un pacte secret avec Hollande, du genre : "Tu me donnes la Justice et tu me laisses faire ce que je veux, sinon je me présente à la présidentielle et je te ferai éliminer, comme je l'ai fait pour Jospin en 2002".
Depuis, c'est un travail de sape méthodique : la famille d'abord, avec le "mariage pour tous" et, à présent, une loi qui aura pour effet de vider les prisons... Avec, pour résultat évident, de désespérer encore davantage la "majorité silencieuse" qui encaisse sans broncher... Jusqu'a quand ?

P.P

13/12/13
M. Hollande a beau être le plus mauvais président que la France ait connu depuis 140 ans, et 85 % des Français ont beau souhaiter son départ, il ne partira pas ; il s'accrochera jusqu'au bout au cap qu'il s'est fixé. L'Histoire retiendra les années Hollande au moins sur un aspect : sa politique fiscale. Une fiscalité punitive, spoliatrice, insupportable aux yeux des contribuables. mais pas si étonnante dans les mains d'un socialiste imprégné de marxisme...
Christian Lambert, ancien ambassadeur de France.

28/11/13
Reconnaissance du vote Blanc, suite...

Meme si cela ne correspond pas à la totalité de ma demande initiale, je dois, comme de nombreux Français dont tous ceux qui m'ont accompagné dans ma démarche, m'en féliciter.
Il reste d'autres réformes à faire pour redonner force et vigueur à la Démocratie et à l'une de ses expressions qu'est le vote.
Cela pour que nous puissions voir la classe politique recouvrer la confiance perdue.
Il reste aux parlementaires, concernant cette loi un petit effort à faire : réformer la loi de 1995 de financement public des partis politiques. Il va leur falloir maintenant, logiquement et en toute cohérence, déterminer que la répartition budgétaire, pour la premiere fraction, au contraire de ce qui se passe aujourd'hui et ce qui est prévu par la loi doit se faire proportionnellement au nombre de voix obtenues au premier tour de l'élection législative sur les Inscrits et non sur les suffrages exprimés !
Cette loi votée par les deux partis majoritaires leur a en effet permis de bénéficier, ensemble depuis 2007 et pour la durée de la mandature d'un trop perçu de : 118.135.020 Euros !

Gérard Gauthier

02/11/13
MOI PRESIDENT...

- Moi président, je remercie Nassifatou Diallo et son violeur DSK, sans lesquels je ne serais pas président aujourdhui.
- Moi président, je remercie Marine Le Pen et le Front National qui avec leurs consignes de votes blancs m'ont laissé élire (alors que seulement la moitié de ces électeurs-la auraient pu me bloquer !).
- Moi président, je remercie François Bayrou qui avec son "antisarkosysme primaire" a fait voter pour moi, bien que mes idées sont à l'opposé des siennes.
- Moi président, je remercie Mélenchon et son extreme-gauche stalinienne d'avoir vilipendé violemment et méchamment, à ma place, le "candidat sortant d'avance" et d'avoir ainsi dégagé mon chemin.
- Moi président, je remercie tous les syndicalistes et autres improductifs qui ont voté pour moi ; ils bénéficieront de nombreux nouveaux postes improductifs, payés par toujours plus d'impôts et une dette qui s'emballe.
- Moi président, je remercie tous les médias d'avoir fait à ma place, pendant 5 ans, sur les ondes radio, télé et les journaux, une campagne socialo-communiste avec l'argent public, ce qui rendrait théoriquement mon élection illégitime...
- Moi président, je remercie l'Islam de France de son soutien, il va bientôt pouvoir feter son Printemps arabe chez nous, comme c'est déjà le cas en Belgique
.
R.F

01/11/13
Dis-moi combien tu gagnes...

- Gardien de la Paix : 1.600 euros pour risquer sa vie,
- Pompier professionnel : 1.800 euros pour sauver des vies,
- Instituteur : 1.600 euros pour préparer à la vie,
- Médecin : 5.000 euros pour nous maintenir en vie,
- Sénateur : 19.000 euros, presque à vie, pour profiter de la vie,
- Ministre : 30.000 euros pour nous pourrir la vie !

C.X

26/10/13
Salauds de propriétaires...

L'information parue dans le figaro du 12 septembre 2013 n'est plus tout à fait une rumeur puisque le gouvernement Hollande a décidé d'explorer la possibilité d'instaurer une nouvelle taxe sur la résidence principale des Français une fois que son propriétaire a remboursé son emprunt et qu'il occupe son propre logement.
Il souhaite ainsi soumettre ces < revenus fictifs > (absence de loyer pour les millions de propriétaires ayant remboursé leur emprunt) à l'impôt sur le revenu.
En effet, occuper un logement dont on est propriétaire (sa résidence principale) équivaut à un revenu fictif (le loyer que l'on ne paye pas).
Cette nouvelle taxe sur les propriétaires apres le remboursement de leur emprunt rapporterait 5,5 milliards d'euros par an.
Etonnant, car chaque propriétaire paie déjà cette taxe, dont sont exemptés les locataites, sous le doux nom de taxe fonciere ?
Pas de doute, ce c.. d'Hollande ne s'y prendrait pas mieux s'il avait la ferme intention d'allumer une révolution populaire.

G.H

21/10/13
Plus on avance... plus ça recule...

Notre Président avait annoncé en 2013 : "une nette amélioration de la situation économique à l'horizon 2014."
Or, si l'on regarde dans le dictionnaire la définition du mot horizon, il est noté : "ligne imaginaire qui recule au fur et à mesure que l'on avance..."
Il semblerait que ça se confirme...
Sacré Hollande !

S.B

02/10/13
Les Roms font chier...

Edith Cresson, ancien Premier ministre socialiste, est folle de rage : tant que les Roms emmerdent les pauvres, elle s'en foutait, mais la, trop c'est trop. Ils ont osé venir faire leurs besoins sur son domaine seigneurial de Saint-Sylvain-d'Anjou.
Des centaines de gens du voyage se sont installés à Saint-Sylvain-d'Anjou et l'insupportent :
" Ils ont des toilettes chimiques mais ils vont quand même faire ça chez nous. Le cabinet du préfet m'a dit que c'était une habitude culturelle ! ", s'énerve Edith Cresson, dont la propriété de 8 hectares n'est pas clôturée.
Mais la solidarité, c'est pour le petit peuple, pas pour eux. Cresson ne tolere pas de partager et d'accepter " les désordres dans mon potager, les vols de fruits et de bois " et va déposer plainte.
On se régale, et pour une fois on est content qu'un politique subisse le résultat des décisions prises par son clan.

J.G

26/09/13
SUS aux CUMULARDS !

Les sénateurs - corporatistes - prouvant le peu d'attachement qu'ils portent aux valeurs de la République, ont, en juillet dernier, refusé la levée de l'immunité parlementaire - ce qui est une entrave faite à l'exercice de la Justice - de leur collegue Serge Dassault. Pourtant, si d'aventure ce dernier avait été condamné plus tard, nul doute que ses pairs, l'eussent amnistié comme ils l'ont fait pour bon nombre de leurs collegues qui siegent aujourd'hui à leurs côtés... quand ils sont présents...
Plus soudés que jamais en ce qui concerne la sauvegarde des privilèges de leur caste, ils viennent d'en faire une condamnable démonstration en refusant que l'on touche au scandaleux cumul de mandats auquel ils s'adonnent avec délices et autres avantages matériels dont le bénéfice... "d'emplois fictifs"...
Ils n'ont pas, en effet, le don d'ubiquité.
Ils arguent pour justifier de leur position, indéfendable, leur volonté "de ne pas vouloir être coupés des réalités du terrain"...
Comment peuvent-ils avancer cet argument alors que notre Pays compte plus de... 600.000 élus dont... 36.000 maires ! Cela alors qu'il existe plus de un million d'associations dans leur proximité ?
Il est bon, de plus, de rappeler que ces associations sont de plus en plus instrumentalisées au profit... des politiques et des institutions et leur servent souvent de caution... aux frais des contribuables et... un moins pour la Démocratie !
Il est effectif, pour aller dans le sens de leur logique, que les campagnes électorales municipales sont les seuls moments ou ils peuvent entrer en contact direct... sur les marchés, avec les citoyens et les réalités du terrain !

G.G

11/09/13
Voici ce texte en vers que Pierre-Jean Vaillard avait écrit en mai 1984 (socialistes au pouvoir), vous allez sourire car on s'y croirait !
Vous nous avez bien eus en Mai quatre vingt un
Avec vos sortileges, vos rires et vos promesses.
Vous vendiez du bonheur comme on vend du parfum
Et oui, deux ans plus tard.vous nous bottiez les fesses.
Le bon peuple de gauche caressait l'or des songes,
Il le sait maintenant, ce n'était que mensonges !
Le chômage s'installe, le franc est chancelant,
Le Dollar au Zénith, le Super à cinq francs.
Le pays incrédule gît au sol, pantelant.
Ah ! Ne claironnez plus vos avancées sociales,
Nous sommes tous meurtris par vos ponctions fiscales.
Votre grand argentier nous prend bien pour des cons
En réclamant toujours et encore du pognon !
Tout le monde est saisi par un affreux vertige,
En cauchemar atroce devant nos caisses vides ;
Expliquez-nous comment, vous avez en deux ans,
Endetté ce pays pour plus de cinquante ans !
Vous rabâchez sans cesse cet éternel refrain :
C'est la faute à la droite, et aussi aux Ricains !
Et tant que vous y etes, pourquoi pas aux putains ?
Il faut savoir, messieurs, quelquefois dans la vie
Reconnaître ses torts, ses erreurs, ses oublis,
Et non se réfugier dans un défi hargneux.
Les vrais hommes publics sont francs et courageux.
Nous allons sans détour et sans ambiguité
Vous servir tout de go, vos quatre vérités :
Vous êtes des charlots, des guignols, des manants,
Et votre chef débile, le triste < mythe errant > !
Homme au visage pâle et au regard fuyant,
Ce bouffon d'opérette qui trône à l'Elysée
Est de toute l'Europe, devenu la risée !
Arretez vos salades et vos propres mensonges,
La coupe amere est pleine, elle va déborder.
Halte la ! ça suffit ! Foutez le camp, partez !
Nous n'aimons pas, Messieurs, passer pour des cocus,
Et nous vous chasserons à coups de pied au cul !

Pierre Jean Vaillard

23/08/13
En 10 tous petits mois, en moins d'un an seulement,
Ils auront réussi avec un grand talent,
A reléguer la France dans le camp des perdants,
Tout en scandant encore "le changement c'est maintenant".

Mais sur ce point au moins ils n'auront pas menti,
Le changement est criant depuis ce jour maudit,
Ou le peuple berné, a porté au pouvoir,
Le chef le plus mauvais de notre longue histoire.

Lui Président voulait rompre avec le passé,
Prendre de la hauteur, montrer sa dignité
Et se vautra tres vite dans la médiocrité,
Montrant qu'il avait feint son souci d'unité.

Lui Président voulait incarner le pouvoir,
De sa normalité avait fait un devoir,
La France découvrit que ce tres grand flemmard,
Ne gouvernait même pas dans son propre plumard.

Lui Président voulait rompre avec ces années,
Ou la France était forte, écoutée des alliés,
Il réussit l'exploit d'un revers de la main,
De fâcher notre France et son voisin germain.

Lui Président voulait être proche des gens,
Se faire aimer aussi des petits et des grands,
Mais sa légereté aux affaires de l'Etat,
Dans l'abîme sondagiere pour longtemps le plongea.

Lui Président voulait conduire de grands débats,
Mais le mariage pour tous que la France ne veut pas,
Devra passer quand même et si le peuple gronde,
C'est qu'il est vérolé par des idées immondes.

La machine est en panne, l'économie en crise,
La croissance un souvenir, ils n'ont plus la maîtrise,
Et si en mai dernier, les Français avaient choisi,
Ceux qui vont nous ruiner, c'est qu'ils avaient menti.

Alors, ne laissons pas ces vendeurs de misere,
Détruire plus encore le pays des Lumieres,
Faisons jaillir la flamme, rallumons cette braise,
Renvoyons au plus vite, Pepere dans sa Corrèze.

Car cette histoire commence dans la Corrèze profonde :
Occupé à ruiner sa terre d'élection,
Hollande revait déjà de la France et du Monde,
D'appauvrir maintenant le reste de la nation.

C'est qu'il aimait les pauvres, cet enfant de notable,
Il les aimait tellement, qu'il en voulait encore,
C'est qu'il mesurait bien qu'une voix est changeable,
Contre l'espoir vain d'une vie de confort.

Voila notre Pépère, l'absent des ministeres,
Se rêvant dans la peau des grands hommes de France,
Pensant que cette terre, plusieurs fois millénaire,
Méritait maintenant une nouvelle espérance.

Alors il entama sa marche triomphale,
Promit le changement et la justice partout,
Il mentait tant et tant, qu'a une heure vespérale,
D'un mois de mai maudit, la France choisit le mou.

La Bastille envahie de drapeaux étrangers,
Les artistes généreux avec l'argent public,
Le retour à Paris à bord de jets privés,
Lançaient le quinquennat du petit boulimique.

Et celui qui voulait rassembler le pays,
Soignant son premier geste au sommet du perron,
Méprisa le vaincu et la France avec lui,
Présenta son séant en tournant les talons.

Les choses était lancées et l'euphorie passée,
Hollande découvrit les ficelles du métier,
La crise que jusqu'alors il ne voulait pas voir,
Nourrissait ses journées jusque dans ses cauchemars.

Le monde a bien bougé depuis 81,
Mais cette gauche momifiée ne veut pas changer d'ere,
Il reste une unique chose qu'elle sait faire tres bien,
C'est détruire les emplois et semer la misere...

G.H

20/07/13
A méditer :
"Le budget doit être équilibré, le Trésor doit être rempli, la dette publique devrait être réduite, l'arrogance de la bureaucratie doit être tempérée et contrôlée, et l'assistance aux pays étrangers doit être abrégée de peur que Rome fasse faillite. Les gens doivent réapprendre à travailler, au lieu de vivre de l'assistanat public."

Cicéron - 55 Av. J.-C.

24/06/13
Comment expliquer les résultats successifs favorables au FN, lors des législatives partielles ? même les vaches roses se rebiffent, elles qui pensaient que la traite intensive les épargnerait... Et non, Hollande n'est pas "le bon Pastreur".
F.R

18/06/13
Journaliste et politique un même dénominateur commun : le mensonge. L'un est au service de l'autre quand l'autre nous fait croire que l'un est indépendant. Tous pourris et un pour tous.
T.G

12/05/13
Un an que François Hollande a été élu.

Bien triste anniversaire !
Partout en France, personne ne voit les effets prétendus positifs de la politique économique du Président et de son gouvernement. Quelques maires qui sont restés dans son sillage mettent en avant les conséquences positives des mesures décidées nationalement, dont les emplois d'avenir. Comme si la création de ces emplois allait résorber le chômage ! Ils oublient juste de mentionner que pour créer ses emplois précaires, ils ont diminué l'effectif de leur personnel municipal d'autant de personnes partis en retraite. Créer de l'emploi dans ces conditions, sous CDD et payé au SMIC. Bravo ! A côté de cela les magasins sont vides, le prix de l'immobilier a incroyablement chuté, plus rien ne se vend ni se loue, les carnets de commande des entreprises sont dramatiquement minces. Cela, il n'en parle pas.
Le changement a effectivement eut lieu, mais pas dans le sens que nous espérions tous...

C.B

27/04/13
Les rumeurs s'accumulent autour de la situation fiscale de François Hollande et de Valérie Trierweiler, maîtresse officielle du président puisqu'ils ne sont ni mariés, ni pacsés. Font-ils ISF commun ? Sont-ils même soumis à l'ISF ? Qu'en est-il de leurs revenus ? Défiscalisent-ils ?
A.C

20/04/13
Cumulant sans limites les régimes spéciaux, les politiques se préparent discretement un confortable "patrimoine retraite"... qui ne fait, jusqu'a ce jour, l'objet d'aucune déclaration publique.
Chacun appréciera les déclarations de patrimoine des ministres, récemment publiées par le gouvernement. Force est de constater que la fameuse transparence ne va pas jusqu'au bout...
En effet, l'un des avantages les plus déterminants dont bénéficient nos ministres réside dans le cumul sans limites de régimes spéciaux, qui affichent une grande générosité : régimes des parlementaires, régimes de la fonction publique, etc.
Ils se constituent ainsi progressivement un véritable "patrimoine retraite", c'est-a-dire le cumul des droits à pension acquis, qu'ils toucheront l'âge venu. Ainsi, le patrimoine affiché, avec plus ou moins de crédibilité, ne constitue que la partie émergée de l'iceberg : qui dit cumul des mandats ou des fonctions dit cumul des pensions de retraite.
A tout seigneur tout honneur, le premier de tous les ministres est probablement l'un des plus grands cumulards parmi ses pairs. Jugez plutôt : successivement ou concomitamment fonctionnaire de l'éducation nationale, conseiller général, maire, président d'agglomération puis de communauté urbaine, député (président de groupe) et enfin Premier ministre, Jean-Marc Ayrault est le roi des cumulards... et de la multiple affiliation aux régimes spéciaux.
Tout compris, ses avantages retraite devraient dépasser la barre des 15 000 euros par mois... Avec une espérance de vie à la retraite de 20 ans, le Premier ministre est potentiellement assis sur un tas d'or de 3,6 millions d'euros : un chiffre bien supérieur à son patrimoine déclaré (1,5 million d'euros) !
Laurent Fabius, numéro 1 au box-office du patrimoine (6,5 millions d'euros), est également bien placé à celui du "patrimoine retraite". La encore, la clé réside dans le cumul des mandats et la longévité de la carrière de l'ancien "plus jeune Premier ministre de France" : conseiller d'Etat, député, Premier ministre puis ministre, adjoint au maire, président de communauté d'agglomérations... De quoi voir venir, d'autant que Laurent Fabius a liquidé sa retraite de haut fonctionnaire, des 2001, à l'âge de 55 ans, juste avant que les règles ne changent.
Les cas sont courants, dans le gouvernement, de ministres ayant occupé tout un panel de mandats locaux et nationaux : Michel Sapin, Marylise Lebranchu, Michèle Delaunay, Pierre Moscovici, etc.
Au-dela du patrimoine déclaré, ils s'appretent donc à toucher le pactole de futures pensions assises sur des règles dérogatoires au droit commun et qui demeurent taboues. Si les ministres voulaient vraiment la "transparence", il serait judicieux qu'ils publient également leur "patrimoine retraite" et, surtout, qu'ils mettent fin aux régimes spéciaux dont ils sont souvent les premiers à bénéficier.

M-L D.

14/04/13
Monsieur,
Pour commencer n'attendez pas de moi la plus petite marque de respect, en vous donnant du "Monsieur le Président" ; j'ai bien trop d'égard envers cette noble fonction, pour la confondre, ne fusse que l'espace d'un courrier, avec l'usurpateur que vous etes.
N'ayant pas voté pour vous, je n'ai aucun remords personnel, ce qui ne m'empeche pas de plaindre tres sincerement, tous ceux (hormis les deux " communautés " qui, bien que minoritaires, s'averent être les uniques objets de toutes vos attentions) qui se sont laissés prendre à votre mensonger chant des sirènes, et ont voté pour vous.
Depuis, neuf mois ont passés et le nombre des citoyens broyés par l'étendue de vos gabegies, injustices et exactions envers la France, croît chaque jour davantage !
Neuf mois ! Le temps d'une gestation, aboutissant normalement à un heureux événement.
Malheureusement, force est de reconnaître que compte tenu de l'effrayant bilan qui est le vôtre à ce stade, il aurait mieux valu que la France avorte de votre candidature quand il en était encore temps !
Vous êtes le plus cynique personnage politique dont la France ait eu à pâtir de toute son Histoire. Bien évidemment vos prédécesseurs n'étaient pas des innocents et encore moins des < anges >, néanmoins vous les battez tous à plates coutures pour ce qui est du mensonge et de la trahison des citoyens, y compris ceux vous ayant porté au poste que vous avez eu l'outrecuidance de convoiter, malgré votre manque de TOUT ! Car plutôt que faire la liste de ce que vous n'etes et ne serez jamais, j'aurais plus vite fait de lister vos qualités qui se résument en fait à deux seuls petits mots : INEPTE et INAPTE, ou pour utiliser un vocabulaire par vous compréhensible, INCAPABLE et NUL !
Tout comme votre prédécesseur, tant décrié par vous et les vôtres alors que vous faites la même politique en pire, vous avez trahi vos électeurs et tous les citoyens français puisque vous avez vous même déclaré avec le cynisme qui vous anime, que vous seriez le président de tous les français, omettant simplement de préciser qu'il s'agirait principalement de tous les Français de papier, ceux qui haissent la France et ses citoyens, et tous ceux qui par leurs turpitudes pourront vous aider dans votre entreprise de démolition de toutes les belles valeurs pour lesquelles la France étaient jusqu'a présent vénérée dans le monde entier.
Aujourd'hui, vous la ridiculisez tellement cette France, avec votre humour à deux balles, vos costumes mal taillés, votre braguette mal fermée, vos décisions irréfléchies totalement stupides, que nous les citoyens normaux de ce pays, apres avoir bien ri de toutes les caricatures et plaisanteries douteuses qui circulent sur vous sur le Net, ne pouvons que sangloter d'être assez sots pour vous laisser assassiner notre Nation sans réagir plus fermement.
Quelques exemples, tirés d'une liste non exhaustive et pourtant déjà tellement longue qu'un seul article n'y suffirait pas :
- Vous n'avez pas l'indispensable qualité, nécessaire à un politique visant l'échelon ultime : celle de savoir s'entourer de collaborateurs talentueux pouvant l'assister avec brio. Même en cela vous avez fait tout le contraire en appelant auprès de vous un bel échantillon de bandits " en délicatesse avec la Justice " pour parler l'hypocrite politiquement correct, et dont l'unique talent est leur célérité à détrousser les honnêtes citoyens imposables.
- Votre premier ministre doit passer l'essentiel de son temps à siffler des arrêts de jeux pour distribuer des cartons rouges à ses troupes, aussi minables que lui, tirant le gouvernement à hue et à dia. Il se permet, du haut de son incommensurable sottise, d'injurier un contribuable aux revenus honnêtement gagné (contrairement a certains ayant mené leur municipalité a la ruine) réussissant a se l'aliéner et a perdre du même coup de conséquents impôts.
- Votre Ministre de l'Intérieur, excelle dans la compassion envers les assassins et pratique le mépris des victimes et de leurs familles. Il est par ailleurs totalement incapable de faire régner l'ordre sur notre sol, ignorant le nombre croissant de zones de non droit ou sa police se fait caillasser . mais part en Afghanistan proposer sans vergogne l'aide de nos gendarmes pour former leur militaires . Cynisme ou connerie monumentale ? J'ai bien peur que ce soit les deux mon Général !
- Son alter ego, la Garde des Sceaux, se vautre dans l'injustice la plus ignoble en fermant les yeux sur les crimes les plus odieux, pour mieux accuser les descendants de colonisateurs (sans qui elle habiterait peut-être encore dans une case) de tous les forfaits, occultant aveuglément ceux de certains colonisés qui font bien pire encore de nos jours !
- Votre Ministre du Redressement Productif, supporte avec stoicisme la ridicule appellation dont vous l'avez affublé, bien trop occupé dans son insondable orgueil à "donner des leçons " à de grands industriels qui, s'ils ne sont pas des anges, ont au moins le talent dont il est lui totalement dépourvu pour défendre et faire progresser nos usines.
- Votre Ministre du Logement ne trouve rien de mieux que d'allumer l'Eglise Catholique en souhaitant réquisitionner certains de ses locaux, sans voir que des " Abbé Pierre ", " Mère Teresa", " Soeur Emmanuelle " et tant d'autres, ne l'ont pas attendue pour prodiguer une charité qui lui est totalement étrangère, elle ne connaissant que " charité commence toujours par soi-meme " !
J'ai dit liste non exhaustive, alors je vais m'arrêter là, d'autant plus que comme chaque fois qu'il est question trop longtemps de vous et des vôtres, je sens la nausée me gagner. Car vous, monsieur le minable, vous cautionnez tout cela, et vous en êtes même fier !
Jouissez donc monsieur, pendant qu'il en est encore temps, jouissez bien de tout car je vous prédis qu'au train d'enfer ou vous menez la France vers la ruine, vous n'en sortirez pas indemne non plus. Car si par malheur nous n'arrivions pas à vous y précipiter d'abord, soyez sûr que nous vous entraînerons avec nous dans l'abîme. Ne pensez pas pouvoir nous échapper en vous enfuyant au bout du monde, de nos propres corps si nécessaires, nous bloquerons toutes les pistes de décollage.
Ce courrier sera accompagné de la copie d'un autre, qui navigue sur le Net depuis plusieurs semaines, émanant d'un internaute ayant eu le courage de le signer, relayé par l'armée des citoyens en colère, que malgré toutes vos tentatives actuelles, il est déjà trop tard pour la museler.
Et si demain de suis traînée en justice, ou même directement embastillée, pour insulte au plus " haut " personnage de l'Etat, les patriotes français sauront jusqu'où vous pouvez aller dans l'ignominie, qui dans votre sinistre cas est sans limites.
J'assume ce risque, persuadée que grâce à votre " Ministre de la Justice " qui vide les prisons des racailles, vermines, assassins de toutes sortes, pour mieux y enfermer les citoyens de souche qu'elle hait sans raison et sans mesure, je m'y trouverais donc en excellente compagnie, et qu'il resterait dehors encore suffisamment de patriotes courageux pour fomenter enfin la violente révolution visant à expurger le Pays de vos humiliantes et dangereuses présences.
Monsieur l'auto-proclamé président normal, vous êtes en fait anormalement incapable et dangereux pour l'Etat français et ses citoyens, et avez fait suffisamment de mal comme cela. Il est temps que nous les patriotes reprenions la main, en vous arrachant les pouvoirs que vous nous avez confisqués.
Attendez-vous à du remue-ménage très bientôt, il n'est pas nécessaire d'être devin ni même descendante d'une ancêtre pythonisse, pour vous le prédire sans gros risque de se tromper.
Ce sera là ma souriante conclusion, monsieur que je ne salue pas.

Josiane Filio.

06/04/13
Un président qui baisse son salaire par solidarité avec les fonctionnaires de son pays auxquels il demande des sacrifices...
Est-ce à Cuba ?
Est-ce dans les pays de l'Est de l'ancien bloc communiste russe ?
Est-ce en France ?
Non !
Barack Obama a décidé de reverser au Trésor public 5 % de son salaire, par solidarité avec les fonctionnaires de l'Etat contraints de prendre des congés sans solde, dans le cadre des séveres réductions de dépenses entrées en vigueur en mars.
Il y a le socialisme dans le texte "a la française" et des pays pourtant réputés capitalistes - comme la Suisse et les USA - ou des actes importants et solidaires sont initiés en cette période de crise et d'austérité.
No comment...

P.H

05/04/13
Monsieur l'ex ministre,
Le week-end pascal vous a permis, méditation, d'accéder par la contrition parfaite, à la grâce du ciel - en attendant les potentielles condamnations terrestres. Un peu contraint surement à se faire, il est vrai, par l'étroitesse du filet se refermant sur votre pauvre corps de pénitent, vous avez libéré votre conscience. Faute avouée...
Puissiez-vous, par ce bel exemple donné, avoir incité tous les autres grands pecheurs de vos amis à venir sur la Place publique se flageller et à vous rejoindre dans cette félicité d'une conscience dévoyée ayant retrouvé un peu de couleurs autres que celle des blanchiments auxquels ils se sont, comme vous, prêtés.
Ayez confiance, des voies s'ouvrent à vous, certains ayant grand souci de solidarité et craintes de voir dossiers ennuyeux ouverts ou ré... ouverts, ne vont pas sur le bord du fossé, vous laisser. Pensez à D.S.K. dont tous ignoraient, c'est certain, comme de vous, les excés... de sa vraie nature, vous en espèces.
Certains, par crainte d'être éclaboussés, vont certes vous jeter la premiere pierre. Ne comptez pas sur moi pour ce faire.... la deuxième... peut-être ?
Il en sera ainsi, si cela n'est pas déjà fait, de propos incantatoires, définitivement accusateurs, d'anciens voisins de Chambre, adversaires de façade, se disant vos amis qui ne vont pas manquer, tels ce saint Copé de l'UMP, l'honnêteté intellectuelle et morale avérée, qui a sali sa robe d'avocat en ayant les < urnes pas claires >.
Laissez brailler, ce n'est que pure forme, une loi d'amnistie providentielle à votre attention sera proposée.
Comptez sur vos anciens collegues parlementaires, du Sénat, de votre parti pour à votre attention déposer en ce sens comme ils viennent de le faire pour vos partenaires syndicaux embourbés eux-aussi dans de sombres entreprises.
L'Europe, comme le passé en témoigne, pourra vous accueillir en qualité de Commissaire européen, à la Justice de préférence. Gouter aux charmes de l'impunité vous sera accordé.
Souvenez-vous de tous ces bons serviteurs de la République à qui, en d'autres temps, Elle fut si reconnaissante, en leur accordant une nouvelle virginité : Renaud Donnedieu de Vabres, François Léotard, Patrick Balkany, Christian Cuvilliez, Henri Emmanuelli... Harlem Désir qui ne manquera pas, courageux jusqu'au bout, contre la vindicte, de crier < Touche pas à mon pote ! >
Je ne puis (sans fond) ici, tous les citer, car la liste est fort longue... trop longue et comme l'argent n'a pas d'odeur je peux affirmer sans outrance que beaucoup d'élus n'ont pas le nez fin... Alors...
Pour en appeler à la mansuétude demandez que, pour l'exemple, les sommes distraites au fisc soient confisquées et remises dans le budget national.
Vous êtes, malgré vos turpitudes, voué à la félicité... ce n'est donc qu'un au revoir...
Il vous suffit d'avoir l'outrecuidance de demander à votre suppléant de vous laisser < votre siege de député > et vous aurez retrouvé < votre immunité >... comme Pasqua, au Sénat, en son temps, grâce < aux voix de 211 complices de l'UMP > Grands électeurs... mais petites consciences !
A moins que pris par une fievre moralisatrice et républicaine, ne soit votée rapidement, à la demande instante d'un président normal, une loi qui est lui est réclamée, comme à tous les parlementaires, depuis plus de 30 ans... qui vous rendrait inéligible à vie.
En tout état de cause sachez que vous allez pouvoir comptez sur la longueur de la procédure et même c'est possible une condamnations, sans peine !
Allez en paix.

Gérard GAUTIER

23/03/13
Qu'on poursuive judiciairement Cahuzac ou Sarkosy, je ne suis pas contre, si c'est fait sur des bases juridiques solides et non sur fond de règlement de comptes politiques...
Par contre, lorsque les collusions d'intérêts entre les politiques et leurs courroies de transmission que sont les centrales syndicales sont amnistiées en bloc au Sénat, cela ne passe pas !
Au départ, il s'agissait d'un amendement pour "passer l'éponge" sur les "exactions constatées lors d'une manifestation qui dégénere" ; cela pouvait déjà être sujet à caution lorsqu'on croit - à bon droit - que la justice doit s'appliquer à tous de la même façon.
Mais aujourd'hui, une limite insoutenable a été franchie : les délits portant sur les vols, l'extorsion et le chantage, l'escroquerie, l'abus de confiance, le recel et le blanchiment seraient également effacés de l'ardoise pénale des syndicats pris la main dans la caisse...
Avouez que cela n'a plus rien a voir avec < une manifestation qui dégénère ! >
Il s'agirait donc d'un amendement qui < blanchit > - via une amnistie - les syndicats dans toutes les affaires portant... sur des délits financiers.
Apres l'enfouissement, digne d'un Etat maffieux, du rapport de la commission d'enquete Perruchot en novembre 2011. Cela fait beaucoup. Beaucoup trop !
Un boulevard ouvert au populisme et au Front National... qu'il faudra bien que ces inconscients assument un jour.

Paul de Haut.

16/03/13
Le gavage permanent d'informations de la part des médias sature les cerveaux qui n'arrivent plus à faire la part des choses...
Si nous regardons ce qui se passe dans notre société depuis quelques décennies, nous subissons une lente dérive à laquelle nous nous habituons.
Lorsqu'un changement s'effectue d'une maniere suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la plupart du temps aucune réaction, aucune opposition, aucune révolte.

P.P

12/03/13
Les règles ci-dessous ne sont pas celles d'un quelconque parti d'extréme droite, ce sont les règles d'immigration en vigueur en Arabie Saoudite et dans les émirats Arabes Unis.
1. Il n'y aura pas de programmes en langues étrangeres dans les écoles.
2. Toutes les annonces du gouvernement et les élections se dérouleront dans la langue nationale.
3. Toutes les questions administratives auront lieu dans notre langue.
4. Les étrangers ne seront pas un fardeau pour les contribuables. Pas de sécurité sociale, aucune indemnité de repas, de soins de santé ou tout autre avantage public ne sera accordé. Tout abus provoquera la déportation.
5. Les étrangers peuvent investir dans ce pays, mais le montant doit s'élever au minimum à 40.000 fois la moyenne journaliere de subsistance.
6. Si les étrangers achètent de l'immobilier les possibilités sont limitées. Certains terrains, en particulier les biens immobiliers disposant d'accés à l'eau courante, seront réservés aux citoyens nés ici.
7. Les étrangers ne peuvent pas protester ; aucune manifestation, aucune utilisation d'un drapeau étranger, aucune organisation politique. Aucune calomnie sur notre pays, le gouvernement et sa politique. Toute violation conduira à la déportation.
8. Si quelqu'un pénêtre dans le pays illégalement, il sera traqué sans merci. Arrêté, il sera détenu jusqu'à ce qu'il soit expulsé. Tous ses biens seront saisis.

C.X

06/02/13
Cumulards maladifs...

Selon le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone, le non-cumul des mandats ne sera appliqué au mieux qu'en 2017. Cette promesse électorale du chef de l'Etat, pourtant qualifiée d'indispensable une fois de plus dans le rapport Jospin sur "la modernisation de la vie politique", est de nouveau différée ; sa mise en oeuvre n'aurait pourtant aucune incidence sur la bonne marche du pays et elle est soutenue à plus de 71 % par l'opinion publique.
Mais elle est rejetée encore et toujours par une majorité d'élus de gauche comme de droite utilisant la sempiternelle justification de la nécessité d'avoir un ancrage local pour mener à bien leur mandat parlementaire...
Toujours étonnant cette hargne et cette énergie à vouloir diligenter des réformes uniquement lorsque cela s'applique aux autres.
Le syndicat officiel des hommes politiques n'existe pas, mais c'est certainement le plus actif ! J'ai grande peur que la France des lobbies et des castes soit une réalité qu'aucune révolution n'arrivera à réformer.

F.B

26/01/13
Les poly-raptors...

A l'heure ou l'on se pose la question de l'accés aux maisons de retraite non pas pour les classes populaires, qui en sont exclues forcément vu le niveau de leurs retraites, mais pour les classes moyennes...
Nos sénateurs ont tout compris puisqu'ils sont bénéficiaires à vie de la seule maison de retraite dont les pensionnaires sont payés pour y résider.
Au dela de tout populisme facile, il serait vraiment temps que les élus (de gauche encore plus) renoncent enfin au cumul des mandats et des fonctions rétributrices.
Par exemple, François Rebsamen est maire de Dijon, président de la Communauté d'agglomération du Grand Dijon, président de l'Association départementale des maires de la Côte-d'Or, sénateur de la Côte d'Or et président du groupe socialiste... sans gratter plus loin.
Et il y en a tellement d'autres comme lui !
Alors cette réforme sur le cumul des mandat, qui ne coûterait rien à l'équilibre des comptes publics, créerait des emplois tout en permettant à chaque élu d'accorder plus de temps et d'énergie pour satisfaire ses électeurs, quand s'imposera-t-elle à tous ?

P.H

13/01/13
Tirade... de Depardieu à Jean-Marc Ayrault

Monsieur,
Vous êtes prof et bourge et je suis un titi,
Vous êtes un Nantais et je suis un nanti !
N'etes-vous pas heureux en tant qu'homme de gauche
Qu'un titi puisse avoir quelque argent dans sa poche ?
De plus je l'ai gagné en toute honnêteté
Sans voler, sans frauder ni même spéculer
J'ai reçu de par Dieu le talent de séduire
Et suis des lors vendeur d'émotion et de rire,
Ce dont vous ne pouvez qu'assez peu vous vanter
Car lorsque je vous vois paraître à la télé
Jean ai Marc d'un Ayrault fatigué et sinistre
Dont on m'a assuré qu'il est 1er Ministre !
J'aime l'amour, la vie et le jus de la treille
Mon casier n'est en plus chargé que de bouteilles..
J'ai donc sans coup férir du jour au lendemain
Fait ma niche fiscale en mon nid de Néchin
J'aime mieux exporter les kilos que je pèse
Que de risquer en France une mauvaise Grèce !
Votre sécurité qu'on appelle sociale
Ne soigne pas encore les hernies fiscales,
Je vais donc me soigner, disons à moindre frais,
En buvant du pot belge au lieu d'impôts français
Je reviendrai en France un beau jour ; quand le fisc
Ne me dira plus, simplement : je confisque
Mais qu'il respectera le travail que j'ai fait
Pour concourir un peu au bonheur des Français.
Pour n'être point taxé. d'être un inter - < minable >.

G. Depardieu

30/11/12
Le citoyen lambda qui n'est pas adhérent à l'U.M.P. ni à aucun autre parti peut quand même être révolté, en ces temps de crise, de se voir imposer le spectacle de la lamentable pantalonnade qui mobilise tous les médias.
Ce n'est pas de nature à lui redonner confiance dans la classe politique en pleine déliquescence et dans les Institutions pas au mieux de leur forme...

B.E

29/11/12
U.M.P : COPE - FILLON, < LES ABUSEURS PUBLICS... >

J'aime bien être au spectacle lorsque j'ai fait le choix de mon programme. Mais lorsque l'entrée est, en plus, < obligatoire > malgré la pauvreté des textes et le mauvais jeu des acteurs en présence, qu'en supplément, le tarif m'est imposé, alors je dis < stop !>...
En effet, que l'on ait voté pour l'un des deux < drôles > ou pour d'autres ou même, que l'on se soit abstenu, ils sont payés par... nos impôts !

Gérard Gauthier.

22/11/12
L'UMP continue de se déchirer occupant à temps complet (sic) l'intérêt des médias et créant un écran de fumée propice à cacher certaines expérimentations fiscales a peine évoquées par Libération le 12/08/12 (resic) dans l'arrière cuisine socialiste dont les gamelles ont été confiées au jeune collectif "Cartes sur table" (constitué d'une cinquantaine de contributeurs : hauts fonctionnaires, urbanistes, avocats, militants au chômage... sensés formuler des propositions à même d'améliorer la vie des Français).
Deux d'entre elles m'ont particulierement troublé : "L'abolition d'un quotient conjugal dans le calcul des impôts permettrait notamment de dégager chaque année 24 milliards d'euros, sans rien changer à l'assiette et aux taux de l'impôt sur le revenu..." et "l'idée de soumettre à l'impôt sur le revenu l'absence de loyer pour les millions de propriétaires ayant remboursé leur emprunt, ce qui rapporterait 5,5 milliards par an".
Inutile de préciser que cet attelage est conduit par une certaine Agathe Cagé, Enarque, normalienne et cofondatrice du collectif...
Nul doute, contrairement à ce qui circule sur le Net, la mise en place de ce type de mesures n'a aucune chance d'être effective un jour ; mais le seul fait qu'un groupe de cerveaux "sains" puisse seulement évoquer ce genre de réformes au nom du socialisme militant reste pour moi un mystère.

Paul de Haut

09/11/12
Lettre ouverte au président

Monsieur Hollande :
Je ne vous appelle pas par votre titre, car, sauf le respect que je vous dois en tant que citoyen, je ne vous considère pas comme mon président.
Ô combien vous avez gesticulé lors de vos discours de campagne, dénigrant votre prédécesseur en disant que la situation de la France était de son fait, et que "vous président", aviez toutes les solutions.
Qu'en est-il à ce jour ?
Pouvez-vous regarder la France droit dans les yeux en disant que vous avez été honnête et que vous n'avez pas menti ?
Vous vous vouliez être a la tete d'un gouvernement exemplaire, et "moi président", vous n'alliez pas vous entourer de gens ayant eu affaire à la justice. Presque tous, ce ne sont pas des casseroles qu'ils traînent derriere eux, mais des quincailleries !
Dois-je vous rappeler le passé judiciaire de votre premier ministre et d'autres membres du gouvernement ? Ce fut la votre premier faux pas.
Et que dire de la nomination de Lionel Jospin ?
Et d'Henri Emmanuelli ?
Les vieux éléphants du P.S devaient sans doute vous manquer.
"Moi président" je serais le président de tous les français, et il n'y aura pas de chasse aux sorcières .
C'est ce que vous disiez.
Nicolas Sarkozy a vraiment été un président d'ouverture, et il l'a prouvé en nommant des ministres de gauche à son gouvernement.
Et vous ? Qu'avez-vous fait ?
Vous vous êtes contenté de nommer des amis, pour la plupart sans aucune véritable expérience, comme vous-même d'ailleurs. Et vous faites limoger de hauts fonctionnaires de l'état sous prétexte que ce sont des proches de votre prédécesseur.
Sans parler de votre compagne qui fait "virer" des journalistes qui osent s'exprimer.
Bien sur, les autres journalistes sont à votre botte, preuve en est que lors de vos interviews ils n'osent pas poser les questions essentielles qui intéressent les français, et lorsqu'ils en posent, vous les éludez par votre sens de la périphrase et du double langage.
Alors, aujourd'hui, faisons un nouveau constat de vos actions, en vacances ainsi que votre gouvernement.
Pensez-vous que ces vacances soient bien méritées ?
Hormis créer des commissions, vous balader et serrer des mains, poser sur une photo dès que vous entendez le bruit d'un appareil, qu'avez-vous fait de concret ?
Pas grand'chose...
Hormis créer des impôts, détruire ce que Nicolas Sarkozy a mis en place, et faire en sorte que la classe moyenne passe à la classe basse.
La philosophie du socialisme est une belle chose quand elle est réellement appliquée : être en faveur des classes les plus défavorisées.
Mais ce n'est pas ce que vous faites.
Par vos mesures, vous faites en sorte de tirer la France vers le bas, je dirais même vers l'abîme.
Elle est belle votre notion du socialisme !
Vous n'aimez pas les riches ; cela est une chose entendue... Mais alors vous ne devez pas vous aimer vous-même ! Car vous en faites partie.
Et c'est facile d'échapper à la fiscalité en ayant créé des S.C.I. Et en ce qui concerne la valeur de vos appartements à Cannes, vous avez filé un dessous de table à l'agent immobilier pour qu'il fasse une estimation basse ?
En parlant de Cannes, cela me fait penser au Fort de Brégançon. Votre compagne s'y est rendue en avion pour vérifier qu'il n'y avait pas de risques d'être surpris par des paparazzis durant vos vacances. Qui a payé le billet ? Vous, elle, ou le contribuable ?
Et les 14 cartons de coussins de luxe ? Qui paye ?
Sans parler du cout de réaménagement des accoudoirs des Falcon (450,000 euros) pour pouvoir y mettre du champagne. C'est vrai que ce n'est pas la même dimension des bouteilles de jus d'orange de votre prédécesseur qui ne buvait pas d'alcool ! Vous n'aimez pas les riches, mais vous aimez le luxe ! En parlant de Falcon, cela me fait penser a avion. Avion me fait penser à voyage. Voyage me fait penser à étranger.
Savez-vous, monsieur Hollande, quelle est votre image à l'étranger ?
Peut-être que durant vos balades au Tour de France, au Festival d'Avignon, aux J.O de Londres vous n'avez pas eu le temps de lire des journaux tels que "The Economist", "Herald Tribune" ou encore "Der Spiegel".
Vous devriez pourtant, et vous seriez (désagréablement) surpris . Ils ne parlent pas de vos frasques vestimentaires (qui pourtant ont fait la risée du monde entier), mais simplement de votre incapacité au niveau économique et de gestion de la crise.
Il est vrai qu'au niveau économie vous devez être sur un nuage. Durant votre campagne vous disiez être au courant de tous les chiffres, ce qui "moi président" vous permettait de vous engager sur des promesses à ce jour utopiques et irréalisables, car vous vous êtes rendu compte de la réalité des choses.
Tout comme vous vous êtes rendu compte que la situation de la France n'est pas du fait de Nicolas Sarkozy, mais du fait d'une crise mondiale.
Mais il est vrai que c'est tellement plus facile de critiquer et tout mettre sur le dos de son adversaire.
Mais une fois que l'on est au pied du mur, on le voit bien. Et c'est dans ce mur que vous mettez la France.
L'Europe, le monde, est en crise. Mais ce n'est pas la faute de Nicolas Sarkozy.
Il est vrai que la France n'est pas concernée.
C'est un pays riche aucunement concerné par la crise. Preuve en est que vous annulez la dette de la Côte d'Ivoire. Dette dont le montant aurait pu éviter aux salariés de P.S.A de se retrouver sur le tapis.
Dois-je vous rappeler, Monsieur Hollande, que la Côte d'Ivoire a il y a quelques temps chassé les ressortissants français de façon violente, et que des soldats français sont morts pour les défendre ?
Vous disiez "moi président" je serais celui de la transparence.
Laurent Fabius fustige sur Nicolas Sarkozy qui a reçu le président de la Syrie. et vous ?
Vous recevez en catimini le tyran sunnite Hamad Ben Issa El-Khalifa, roi du Bahrein.
Alors pourquoi ne pas l'avoir invité de façon officielle ?
Soyez transparent comme vous disiez l'être ! Beaucoup de français aujourd'hui s'interrogent, et doutent de vous. même les gens de gauche qui ont voté pour vous doutent, et ne croient plus en vous. Fin 1981, lors d'un sondage, plus PERSONNE n'avait voté pour François Mitterrand, dont vous vous réclamez être le fils spirituel.
Mais contrairement à lui, vous n'avez aucun charisme réel, hormis celui d'avoir gesticulé durant votre campagne. Et appelé à vous une certaine catégorie de population en promettant le droit de vote (à un certain niveau) aux étrangers. Je ne vais pas fustiger moi-même, mais allez donc passer vos vacances dans certains pays .Vous verrez comment cela se passe...
Mais c'est vrai, avec vos appels aux voix, nous devons nous taire devant les musulmans que vous voulez si bien intégrer.
Sachez, Monsieur le "pseudo président", que la France n'est pas aveugle.
Votre état de grâce n'a duré que peu de temps (voir les sondages), et la France va se réveiller. même les français qui ont cru en vous et votre séance d'hypnotisme durant votre campagne commencent à en avoir marre de votre immobilisme et de vos balades !

Un anonyme parmi les autres.

23/04/12
Eva Joly a fait un score attendu et facilement explicable au premier tour des présidentielles :
- cela n'a pas plu qu'elle ait vendu nos éventuelles voix à Hollande en échange de places réservées aux législatives, sous la houlette de l'intrigante Cécile Duflot ; on ne change pas la société sans un minimum de cohérence entre la fin et les moyens employés.
- ses interventions dans les médias, où elle donnait en exemple le désengagement du nucléaire de l'Allemagne sans évoquer le côté catastrophique sur le plan sanitaire et climatique de son remplacement par des centrales a charbon aux méfaits pourtant bien connus, sont irresponsables venant d'une candidate défendant l'environnement.
Contrairement a ce qui a été avancé, ce n'est donc ni son accent, ni son look qui ont le plus gêné les quelques 20 % de sympathisants écologistes français chez Eva, mais plus parce qu'elle a confondu à plusieurs reprises "intégrité" avec "intégrisme"

P.H

29/02/12
Qui c'est qui nous prend pour des cons ?
Les dernieres déclarations de François Hollande sur la taxation des riches m'obligent à divulguer ces infos qui permettront à chacun de mieux apprécier sa sincérité :
Les revenus mensuels de François Hollande se montent à 30 387,43 € !
Pas mal pour quelqu'un qui a jadis déclaré (chacun s'en souvient) qu'il n'aimait pas les riches et qu'en France on est riche à partir de 4 000 € mensuel.
Comme chacun va se demander si ce n'est pas de l'intox, détaillons ce montant qui ne prend pas en compte les revenus du patrimoine Immobilier, financier ou autres...) de François Hollande :
- Indemnité parlementaire : 63 090,96 €/ an comme député de Corrèze
- Indemnité de résidence : 1 892,76 €/ an
- Indemnité de fonction défiscalisée : 16 246,56 €/ an
- Indemnité de frais de mandat : 73 344 €/ an
- Indemnité pour collaborateurs : 102 636 €/ an
- Indemnité de téléphone et courrier : 79 320 €/ an
- Indemnité de maire de Tulle (16 000 habitants) : 28 118,88 €/ an
TOTAL : 364 649,16 € par an soit 30 387,43 € par mois.
Pour donner un ordre d'idée, les revenus mensuels de Ségolène Royal se montent à 30 672 € par mois et :
- le salaire mensuel de François Fillon (Premier ministre) est de 20 206 €
- celui de Nicolas Sarkozy (Président de la République) s'éleve a 19 331 €
Je fais malheureusement partie des travailleurs pauvres, et mes 2 enfants émargent au SMIC.
Imaginez-donc si nous nous posons la question de confier notre destin et celui de la France à un monsieur qui défend si bien ses propres intérêts mais qui gère si mal depuis 4 ans le département le plus endetté de France !

Frédéric B.

22/02/12
Dans les déclarations des candidats aux prochaines élections je n'ai rien trouvé sur le sujet des garanties légales.
Pourtant si l'on augmentait fortement les durées de garantie légale des objets manufacturés, surtout dans les domaines de l'électronique et de l'informatique, il y aurait un impact positif sur notre économie.
1) création de plates-formes de réparation qui emploieraient des techniciens hautement qualifiés,
2) enchérissement des prix des objets venant d'Asie,
3) Economie des terres rares utilisées dans les composants,
4) Réduction des déchets difficiles à traiter,
5) Lutte contre l'obsolescence programmée.
En espérant avoir retenu votre attention.

C.L

22/02/12
Il faut vraiment être particulierement niais pour penser que François Hollande est du côté du petit peuple, qu'il se battra contre les forces de la finance.
En 1990, il formait avec Ségolène cette société immobiliere dans laquelle ils logeaient leur appartement de Boulogne, leur hôtel particulier du 7éme a Paris, la propriété de Mougins et la maison de Melle :
SOCIETE CIVILE "LA SAPINIERE"
RCS : Paris D 377 552 955
Siege social : 28 Avenue Duquesne - 75007 PARIS
SIRET 37755295500025
Forme juridique : Société civile immobiliere
Capital social : 914.694,01 Euros
Code activité : 702C - Location d'autres biens immobiliers
1ere Immatriculation : 04-04-1990
Nationalité : France
Dirigeant(s) : Gérant M. HOLLANDE Francois, Gérant Mme ROYAL Marie-Ségolène
Dépôt légal : 24-01-2000
Pour ceux qui doutent voir la fiche officielle sur Société.com
A titre informatif, le magazine "Le Point" estimait en 2007 les biens du couple a 1,7 millions d'euros.
Depuis sa séparation d'avec Ségolène Royal, le patrimoine de François Hollande serait juste en dessous du million d'euros, et il gagnerait au moins 8000 € par mois, rien qu'avec ses mandats actuels. Pas mal pour quelqu'un qui a déclaré qu'on était riche lorsqu'on gagnait 4000 €/mois.

Germinal

17/02/12
François Hollande avait galvanisé les troupes en fustigeant son réel ennemi "Le monde de la finance", dont acte.
Dans des déclarations publiées en début de semaine dans : The Guardian, International Herald Tribune et The Financial Times, notre futur président se défend de toute agressivité à l'égard du monde de l'argent et dit vouloir se rapprocher sur ce thème de la position du président américain Barack Obama.
Mieux encore, il y déclare : "La gauche a été au gouvernement pendant 15 ans au cours desquels nous avons libéralisé l'économie, ouvert les marchés à la finance et aux privatisations. Il n'y a rien à craindre"...
Il a précisé : "la France de 1981, date de l'arrivée au pouvoir du socialiste François Mitterrand, qui avait convié des communistes au gouvernement, n'a rien à voir avec celle de 2012, où "il n'y a plus de communistes".
Dans un communiqué le PCF rappelle qu'il compte "132.000 adhérents" et "10.000 élus" ; il commente : "Cela a le mérite d'être clair, les électeurs de gauche apprécieront".

Paul de Haut.

21/01/12
La crise... Et si on parlait de solidarité ?
En ces temps de campagnes électorales - présidentielle et législatives - et au moment où il est demandé de plus en plus aux Français de se serrer la ceinture, la démagogie des grands candidats, vautrés sur les privilèges de leur caste oligarchique, prend de l'embonpoint.
Comme lors de chaque scrutin ne sont distillées que des promesses auprès de journalistes people asservis, mais aucune évocation de la remise en cause de leur propre statut ou concernant ce qui serait de nature à redonner un peu plus de démocratie, de justice sociale dans le Pays.
Sauvegardons nos propres intérêts semble être la règle.
Pour s'en persuader chacun peut se souvenir de la levée de boucliers suscitée par l'appel à la solidarité parlementaire du député Lionnel Luca.
Aujourd'hui, la question mérite d'être posée de savoir s'il est normal, à un moment où la crise fait des ravages sur le plan social et où il est beaucoup question de solidarité, de voir une telle situation perdurer ?
De savoir aussi, si la devise de la République française est toujours la même pour tout le monde ?

B.A

Contributions publiées avant le 31/12/2010
Contributions publiées avant le 31/12/2006


Cette page traite des sujets suivants : politique, élections, vote blanc, abstention, reconnaissance du vote blanc, Jean-Pierre Soisson, mandats politiques, François Patriat, François Hollande, François Bayrou, Ségolène Royal, Nicolas Sarkozy, Cécile Duflot, Eva Joly, Patrick BALKANY, Jean-Luc Mélanchon, campagne présidentielles 2007, campagne présidentielles 2012, Les Verts, Europe-Ecologie, EELV, Jean-Louis Borlo, Inrokuptibles, salaires et argent politique, Bruno Julliard, fric, scrutin, elections europeennes, abstentionnistes, pratique de la démocratie, débat republicain, bénévolat politique, engagement politique, bénévole associatif, indemnités politiques, syndicat intercommunal, MRG, Jean-Marie Le Pen, Christiane Taubira, Marine Le Pen, Jean-Luc Gauthier, radicaux de gauche, Michel Estorges, communauté de communes, Gérard Gauthier, conseiller général, conseiller regional, conseiller municipal, députés, sénateurs, maires.

Annonces Immo
Vos réactions
Arnaques
Internet
Téléphone
Politique
Environnement
Consommation
Santé
Economie
Société
Service-Public
Sports
Agriculture
Education
Europe
Spectacles
Faits divers
Autres
A votre Avis
Liens
Partenaires :
Réalisation & publicité :
Sitecom.biz
Copyright ©