Le site qui scanne l'opinion de la Majorité Silencieuse...
Blog de démocratie participative
Dites-le sur notre blog, vous serez peut-être entendu...
Agenda

FORUM et LITIGES CONSOMMATION
Vos réactions


28/01/17
Allianz, ça craint...

Comme beaucoup de plaisanciers ayant assuré leur bateau par l'intermédiaire de Cap-Marine (le contrat de groupe négocié pour les membres de l'ANPEI) chez Allianz. Je viens d'avoir une notification de résiliation de contrat. Allianz ne veut plus "s'emmerder avec les plaisanciers et leurs rafiots" !
Bien sûr, l'ANPEI est en train de chercher une nouvelle compagnie, pour remplacer Allianz et de mon côté j'en ai trouvé une assez facilement présentant des garanties sérieuses pour un prix raisonnable.
Je ne peux que conseiller à tous les plaisanciers, de retirer tous leurs contrats d'assurance de chez Allianz, et leur faire la publicité qu'ils méritent pour leur faire comprendre (alors qu'ils font des bénéfices très importants, si l'on se réfère à leurs résultats boursiers) que leurs clients méritent un peu plus de considération et qu'on ne peut pas choisir ainsi que les risques ultra profitables...
J'espère que vous partagerez largement ce point de vue.

P.H

05/01/17
Le piment aux crottes de rats...

Voici l’une des affaires racontée par cet ingénieur : après avoir reçu un lot de 100 tonnes de piment qui ont été mal stockés, en plus de quelques cadavres de rongeurs desséchés, on a retrouvé des poils et des crottes un peu partout. Hors de question de jeter 80 000 euros de came ! Puisque les industriels ont droit à 0,5 % de « matière étrangère » dans les produits comme le piment, ils ont fait subir au piment un « traitement thermique » de choc, pour tuer les bactéries dangereuses. Mieux vaut éviter l’empoisonnement d’un client, ce ne serait pas bon pour l’image de l’entreprise. Puis, ils ont broyé le tout, le plus fin possible… pour que personne ne puisse faire la différence à l’œil nu entre les minuscules particules de crottes ou de poils et la poudre de paprika.
Et enfin, ils ont mélangé tout cela à d’autre lots « propres » pour que, en cas de contrôle, la fameuse « matière étrangère » ne dépasse pas les 0,5 %...
Il conclus : « J’aimerais vous dire que cette opération de « nettoyage » est un cas isolé, mais il nous est arrivé à de très nombreuses reprises de recevoir des lots d’épices de Turquie ou d’Egypte contenant des fientes d’oiseaux, du poivre d’Inde ou de Chine avec ces mêmes crottes de rat et de souris, des mégots de cigarettes et divers déchets. »
X.B

04/01/17
Nourriture frelatée

Dans un livre explosif, intitulé "Mais vous êtes fou d’avaler ça !", un ingénieur qui a travaillé des années dans l’industrie agro-alimentaire fait des révélations stupéfiantes sur l’envers du décor… Et ce qu’il y a réellement dans votre assiette. Cela fait frémir !
G.H

17/11/16
Groupe Electrolux

Je viens de consulter votre page traitant des problèmes de pannes puis de garantie avec Electrolux, je suis effarée ! Comment un groupe qui se veut un des plus important en Europe, peut se comporter ainsi avec ses clients et ceci en contravention des lois protégeant le consommateur ? J'avais de l'électroménager à renouveler, et bien c'est sûr, ce sera sans eux.
Lily.


10/11/16
Lamentable SAV Electrolux

Suite à la défaillance de mon robot pâtissier Electrolux, son dépôt dans le centre agréé de réparation, l'établissement d'un devis de réparation (plus élevé que le prix d'achat) et après de longues négociations, le service consommateur me propose juste de prendre en charge le prix du moteur et de l'encadrement. Ce qui fait qu'il me resterait encore à payer 91,28 €. Je ne suis évidemment pas d'accord en vertu de l'Arrêté du 18 décembre 2014. Je vais récupérer l'appareil et donner la suite qu'il convient à cette affaire. En attendant que chacun prenne conscience de ce à quoi il s'engage en achetant un produit du groupe suédois Electrolux (qui vend sous les marques : AEG, Zanussi, Eureka (en), Westinghouse, Molteni et Frigidaire).
P.H

04/11/16
SFR encore...

Depuis 2 jours plus de réseau SFR dans mon coin, une fois de plus.
Pas de nouvelles, service technique indisponible, pas d'excuses ni contrepartie financière... SFR, quoi !

S.B

17/10/16
Assurance vie Allianz

J'ai souscrit un contrat d'assurance vie Tellus chez Allianz, il y a 12 ans.
Le courtier m'avait promis à minima le doublement de mon capital en 10 ans !
Je viens de vérifier : on en est très loin puisque la moyenne du rendement de ce placement est de 1,88 % l'an.
Vous pourrez me dire que c'est à cause de la crise. Je veux bien mais chez Aviva, le même type de placement en assurance vie m'a rapporté 3,58 % par an.

B.C

04/10/16
Balance cuisine Moulinex

Mon fils m'a offert cette balance il y a quelques mois.
Malheureusement elle déconne, en ne donnant plus une pesée juste des ingrédients.
Mon mari a changé les piles mais rien n'y fait. Vraiment on ne sait plus quelle marque acheter pour être tranquille.

C.R

20/09/16
Service consommateur Electrolux

J'ai eu le même problème que Rusy sur le robot pâtissier ELECTROLUX EKM 4100 Assistent. J'ai contacté le service consommateur, qui m'a assuré qu'au delà de 12 mois la garantie ne joue plus et m'a envoyé la liste des réparateurs agréés pour une intervention à mes frais !
C'est parfaitement illégal, la garantie constructeur étant de 2 ans, je vais donc saisir la DGCCRF.

B.N

18/09/16
Chronopost, la grosse arnaque

Cela fait déjà 2 fois de suite que je commande sur Internet avec une livraison par Chronopost.
Par le suivi de commande, des dates de livraison me sont désignées et je m'arrange pour être présente le jour dit et guetter l'arrivée de la commande. Et bien à chaque fois, non seulement personne ne passe et sur mon suivi de commande est mentionné "n'habite pas à l'adresse indiquée" ! Inutile de préciser que j'habite à la même adresse depuis 25 ans et que mon nom figure sur la boite aux lettres... Payer si cher pour avoir ce genre de service, malhonnête de plus, non merci !

B.C

10/08/16
Robot pâtissier Electrolux Assistent

J'ai acheté le 04 mai 2015 le robot sur socle ELECTROLUX EKM 4100 Assistent. Mais depuis quelques temps il s'est mis à clignoter sans raison ? Mais depuis sa dernière utilisation, il ne veut plus rien savoir et clignote en permanence sans vouloir démarrer. C'est quand même rageant pour un matériel de ce prix. J'ai contacté le service consommateurs, on verra bien !
Rusy

12/06/16
Lave vaisselle Faure

Cela fait déjà 2 fois que le tuyau d'évacuation de l'eau de mon lave-vaisselle Faure FDF 101 se met à fuire suite à de micro-coupures dans la partie annelée derrière l'appareil.
Je sais que chez les fabricants c'est la course aux économies, mais il faut quand même pas exagérer.

B.C

20/05/16
Citroën Cactus

Mon fils a acheté récemment une voiture cactus de chez Citroen. Comme il a un peu honte de s'être fait avoir, c'est moi qui témoigne. D'abord, au niveau de la conso, c'est pas du tout ce qui est annoncé, mais bref, c'est général semble-t'il !
Par contre y a un problème au niveau du joint de pare-brise, et il n'est pas le seul dans ce cas. Citroën est donc au courant, et n'a pas encore fait le nécessaire...
On se demande vraiment à quel contructeur automobile faire confiance.

V.J

10/05/16
Yaris Hybrid

Possesseur d'une Yaris hyrid Collection, je tiens à vous faire part de mon avis sur cette voiture. Tout d'abord, l'annonce de la consommation est une arnaque, puisque depuis que je l'ai, et en mode "eco", je ne suis jamais descendu en dessous de 5 litres au 100 km ! On est très loin des 3,6 litres promis par Toyota.
Cela me revient donc plus cher en carburant qu'avec mes précédentes voitures diesel.
En plus, le moteur thermique s'emballe de temps en temps avec un bruit de dragster !
Enfin, les suspensions sont dures, et dès que l'on fait un peu de route, on déguste à cause d'une sellerie peu confortable...
Bref, je déconseille.

P.H

11/04/16
EDF

À la base, EDF nous vend de l'énergie électrique et le client, tous les deux mois, paye ce qu’il a consommé. Mais contrairement à n'importe quel commerçant, je n'ai pas une «facture» ou un ticket qui ne comporte qu’une seule ligne, mais une copieuse et alambiquée facture EDF ?
Outre le prix du kiloWatt/heure qui augmente sans arrêt, il y a l'abonnement, dont on se demande la justification, car nous avons et continuons de payer les investissements de l'ancien monopole à travers plusieurs générations de contribuables...
Depuis août 2011, cet abonnement a quand même augmenté de 22 % !
Puis, viennent les taxes et contributions…
- Cela commence par la TCFE, la taxe sur la consommation finale d’électricité ; c’est quoi, la consommation finale ? Y a-t-il une consommation initiale ?
Personne ne sait pourquoi cette taxe existe, même pas EDF, qui se borne à dire que ce prélèvement est reversé aux collectivités territoriales et à l’État (qui détient pourtant 84,5 % du capital d'EDF). Depuis août 2011, elle a augmenté de 16 %, soit 4 % par an.
- Ensuite, nous avons droit à la CSPE, la contribution au service public d’électricité ; elle sert, entre autres, à compenser le prix (lui, en baisse constante) auquel EDF s’est engagé à acheter l’électricité de ceux qui se sont équipés de photovoltaïques ou d’éolien.
En août 2011, elle était de 9 % du coût de la consommation ; elle pèse aujourd’hui 21,5 %.
- Puis la CTAE, contribution tarifaire d’acheminement électrique, car EDF vous livre votre électricité à domicile contre la modeste somme de cinquante euros par an.
- La TVA (sur la consommation, au prix fort de 20 %) mais également sur les taxes ! Chez EDF, les taxes sont taxées À 20 % (CSPE, TFCE) ou à 5,5 % (CTAE) !
Et le meilleur pour la fin : EDF prélève 1 % de tout ceci, pour son CE (Comité d’entreprise).
Viva la Révolution.

C.X

24/04/16
Décodeur SAGEM

Pour compléter vos infos sur les décodeurs, j'avais acheté un décodeurs TNT-Sat HD de marque SAGEM (modèle IMD91). Je pensais être paré pour le passage généralisé à la HD. Et bien non ! Le mien ne reçois qu'une partie de ces chaînes et après m'être renseigné sur le net et avoir contacté SAGEM, on m'a tranquillement dit que "pas de bol, mon modèle n'était pas compatible et qu'il fallait en acheter un autre !" En racheter peut-être, mais plus jamais un SAGEM !
P.H

22/03/16
DHL

Des promesses commerciales à la réalité, DHL est loin d'être satisfaisant, et pourtant cela a un prix disons "conséquent". Enlèvement ou livraisons de colis hors délais et sans respecter les horaires d'ouverture ou de présence. Pas bien sérieux tout cela !
E.L

12/03/16
ERDF

J'ai demandé à EDF l'augmentation de la puissance de mon compteur (ou plus exactement du disjoncteur) il y a maintenant plus de 15 jours et l'ordre d'intervenir a été transmis à ERDF, le jour même. Alors qu'ils s'engagent à intervenir sous 48 heures et que c'est une opération qui demande moins d'un quart d'heure, ERDF nous a donné un RV plus de 2 semaines après. Aucune tempête ou désordre sur les réseaux, qui pourraient expliquer une priorité "différée". C'est tristement ce qu'est devenue la France et ses anciens services publics.
S.P (18)

18/01/16
Téléviseurs Samsung

La marque Sud coréenne a été épinglée une nouvelle fois par "Que Choisir" pour son SAV déplorable et sa mauvaise foi commerciale (non respect de l'obligation de garantie).
A choisir, préférez plutôt LG, constructeur sud coréen aussi, mais plus fiable et moins cher pour des performances équivalentes.

A.C

14/01/16
Décodeur Strong

Je suis possesseur de 3 décodeurs TNT Sat de marque Strong (modèle 6410). En quelques semaines, déjà 2 d'entre eux sont tombés en rade. Pour préciser, dans le premier, un condensateur a éclaté, et l'autre ne démarre plus. Est-ce de l'obsolescence programmée, je ne sais pas. Par contre c'est certain, je ne rachèterai plus cette marque !
H.B

10/01/16
Eurofil

Faisant le tour des comparateurs d'assurances pour mes véhicules, j'ai demandé des devis à Eurofil qui me paraissait bien placé.
Pour me faire signer, la commerciale m'a dis que pour 2 contrats auto, j'aurais une remise de 40 € et que si je parrainais quelq'un, ce serait encore 30 € supplémentaires.
J'ai donc donné suite, et même parrainé mon fils.
Je viens de recevoir mon décompte et aucune trace de ces avantages acquis !
Bien sûr je vais réclamer, mais ce n'est ni sérieux ni honnête et cela sème le doute sur ce qui risque d'arriver en cas de sinistre.

S.P

25/11/15
Je crois malheureusement que toutes les assurances sont aussi peu prêtes à s'adapter à nos situations.
Dès qu'il s'agit de prendre des cotisations, elles sont toutes là, mais dès qu'on pioche un peu en exigeant de se faire préciser les choses sur des risques sortant du contrat type voiture ou habitation, on se heurte à d'énormes difficultés.
Je me permets donc d'ajouter Pacifica du Crédit Agricole dans votre liste des mauvais élèves !
Cordialement,

C.V

15/10/15
J'ai eu exactement la même expérience avec la compagnie MMA !
Avec en plus un agent qui n'a même pas daigné me donner la réponse en direct...
J'comprends même pas cette approche discriminatoire alors que franchement, ce n'est pas un risque important par rapport à celui des catastrophes naturelles...
Pas étonnant qu'en France ça aille si mal !

P.V

10/10/15
Matmut : publicité mensongère

Suite à leur publicité passée sur Europe 1, j'ai demandé à Matmut Entreprises de m'établir un devis pour assurer mon activité professionnelle d'hivernage de camping-car et caravanes.
Je viens de recevoir leur réponse : ils n'ont pas de contrat adapté !
Sans plus de commentaires sur l'immobilisme de cette compagnie, pas capable de répondre à un marché en plein développement.

S.B

19/05/15
Suis dans le même cas : toujours pas de nouvelles du remboursement de ma souscription forcée au service de "Livraison Express Illimitée à l'occasion de ma commande sur Rue-du-Commerce.
Cela confirme que le système de paiement de RdC leur permet de se servir sur votre carte bancaire à votre insu.
Je n'avais donné mon accord de paiement que pour le montant de ma commande ; si j'avais vu un montant augmenté des 29,90 € je n'aurais pas finalisé ce paiement. D'ailleurs sur mon relevé Carte Bleue, il s'agit bien de 2 opérations différentes, dont une que je n'ai pas autorisée. D'où l'intérêt de ne pas effectuer de réglement sur les sites qui ne passent pas par un intermédiaire bancaire sécurisé.
Ma dernière intervention sur leur page FB a disparu, ce qui n'est pas malin car je vais finir par devenir un militant anti-RdC et relater ma mauvaise expérience sur toute la toile...

B.C

12/05/15
Rue du Commerce pas fiable

Très décu de ma première commande chez Rue du Commerce !
- d'abord on m'a automatiquement ajouté le service livraison gratuite pendant un an pour 29€90. - dès que je m'en suis aperçu, j'ai tenté de supprimé cette commande supplémentaire forcée... et pensais y être parvenu.
- à la consultation de mon compte CB, je me suis aperçu que ces 29,90 € m'avaient été prélevés, alors que je n'avais rien autorisé (le seul prix de mon achat avait fait l'objet d'une transaction. - pour finir, impossible de joindre le service client par mail (il ne reste qu'à appeler un numéro surtaxé !)
Ma confiance ayant été abusée, je ne suis pas prêt à retourner commander sur ce site.

P.H

29/09/14
Je viens de changer la cartouche noire (une authentique du constructeur pourtant) de mon imprimante HP 3050, et ... elle n'imprime plus le noir !
J'ai tout essayé : réinitialisation, réinstallation, forum... Plein le cul de ces bandits !
La dernière de chez eux avait buggé aussi lors du changement de cartouche, mais j'avais mis ça sur le manque de chance.
C'est décidé, je n'achèterai plus jamais un produit HP et toujours l'imprimante la moins chère car quitte à la changer, que cela coûte le moins cher possible.

P.H

20/09/14
15,5% d'augmentation annuelle des frais de tenue de compte par les banques. Il serait peut être temps de vous bouger ?
F.M

15/07/14
J'ai vu récemment l'enquête sur la filière de commerce équitable Max Havelaar. Complètement dégoutée. Décidément y'a plus rien de propre et d'honnête en ce bas monde. Toujours l'argent et les gros intérêts qui gouvernent le monde et si au début y'a des idées chouettes, c'est toujours récupéré à la fin !
L.V

02/02/14
Binck encore...

Copie de notre dernier courrier à Binck, après de trop nombreux appels au service client.
" Suite à de nombreux dysfonctionnements de vos services dans les traitements de nos retraits partiels du PEA N°***, et d'avoir prévenu à plusieurs reprises que notre insatisfaction risquait d'aboutir à un transfert vers un autre broker, nous n'avons pas été entendus.
Force nous a été donc d'initier en début octobre 2013 le transfert de ce PEA vers Boursorama.
Après un délai bien au delà des règles et délais admis par la législation interbancaire européenne, la notice d'information de ce PEA n'a toujours pas été transmise à votre confrère.
Nous avons appelé de multiples fois vos services et la réponse est toujours la même : "On s'en occupe..."
Boursorama, de son côté vous a relancé à plusieurs reprises sans obtenir mieux.
Bien au delà de notre mécontentement, le manque de réactivité de vos services, cause de notre départ, risque d'alimenter une haine farouche envers votre établissement et nous faire prendre le temps de la partager sur les réseaux sociaux.
De même nous pourrions diligenter une plainte auprès des services compétents.
Alors, que vous le fassiez par intérêt ou repentir de nous avoir si mal servis, nous espérons que vous ferez enfin le nécessaire pour clôturer cette peu glorieuse expérience.
Vous faites de la publicité pour recruter de nouveaux clients, ce n'est pas très productif commercialement de ne pas satisfaire ceux qui le sont déjà."
En bref, une fois votre argent chez, il ne vous appartient plus.

R.N

12/11/13
Nissan, un service pourri !

Le 16 avril 2013 nous achetions une Leaf à la concession de Chataudun/Chartres.
Mais impossible d'enregistrer et d'activer le Carwings de la nôtre. Cela avait duré un très long moment et occasionné de nombreuses et fastidieuses démarches de ma part pour régler le problème. Pour me faire oublier ces déboires et redorer son image, le service Nissan m'avait fait savoir qu'il m'offrait un an de garantie supplémentaire sur le véhicule et les batteries et que c'était la concession qui m'établirait cette compensation.
Depuis, et malgré de nombreuses relances téléphoniques, la concession n'a toujours "pas trouvé le temps" de m'établir et m'envoyer un document m'assurant de ce droit.
Je fais donc appel à vous en dernier recours avant de populariser cela un maximum sur la toile...
Ma patience a en effet des limites, et ce qui est promis doit être honoré.
Espérant que je n'aurais pas à en venir à une extrémité, je compte sur votre active intervention. Décidément, je n'aurais pas eu de chance avec Nissan.

P.H

12/09/13
Pour Binck vous avez sûrement raison, mais en ce qui me concerne, je suis très mécontente de Boursorama chez lequel j'ai tenté d'ouvrir un compte et de transférer mon PEA. Cela a été la croix et la bannière (je vous épargne les détails) et tout n'est pas encore réglé aujourd'hui.
C.B

10/06/13
Je suis très mécontente du courtier en ligne BINCK, qui malgré un nombre incalculable de relances par tous moyens disponibles n'a toujours pas rapatrié l'argent que je détiens chez eux sur un PEA, car j'en ai besoin pour un projet. Cela fait déjà plus de 5 semaines que cela dure...
Méfiez-vous bien car pour accepter votre argent cela va bien, mais pour le récupérer, cela devient une galère pas possible.
Binck est déconseiller vivement donc.

J.J

06/06/13
A propos de voiture :
J'étais jusqu'à présent l'heureux possesseur d'une Toyota Aygo. Je dis j'étais, car depuis peu, il y a des entrées d'eau inexpliquées qui finissent sous le tapis de sol passager avant.
Après avoir farfouillé sur Internet, je viens de m'apercevoir que je n'étais malheureusement pas seul avec ce problème d'infiltration.
Cela fait un peu désordre, et pose quand même le problème de la qualité de construction mise en avant par Toyota. Et bien évidemment, la voiture n'est plus sous garantie !

M.J

29/05/13
Cela fait bientôt un mois et demi que je suis possesseur d'une Nissan Leaf.
Malgré plusieurs appels sur la hotline dédiée, toujours impossible d'activer le système Carwings... et surtout aucune nouvelles d'eux, ce qui est intolérable.
Vraiment pas au point ce truc et l'accès à leur serveur est d'une lenteur digne des débuts de l'Internet.
Bien sûr, on peut se passer de ce service (déjà 4200 km sans), dont je découvrirais les fonctionnalités peut-être un jour ?!
Mais le service Nissan n'a rien à voir avec l'image que la marque veut en donner, et c'est bien dommage.

P.H

26/04/13
Chez "PIZZA HUT", les pizzas dégoulinent de fromage fondu, sauf que... c'est pas du fromage !
Il s'agit d'un fromage dit "analogue", une recette inventée par CARGILL, fabricant américain de produits pour l’industrie agro-alimentaire implanté dans 63 pays...
Un scandale alimentaire de plus !
Il existe deux versions du "fromage analogue" :
1) Une pâte composée de 15 % de protéines laitières, d’huile de palme (la moins chère mais c’est une graisse dite "Trans" connue pour ses effets délétères sur la santé) et d’exhausteurs de goût.
2) L’autre pâte dite le « Lygomme TACH Optimum, » destiné au marché européen, est composée de trois amidons d’un galactomannane (E 410, E 412, E 417), d’un carraghénane (E 407) comme gélifiants, et d’arômes.
La raison de cette cuisine peu gastronomique est toujours la même : ce substitut coûte 200 % de moins qu’un vrai fromage.
Ainsi, vous croyez manger du fromage (donc des protéines et du calcium) et en fait vous absorbez une infâme pâte qui vous démolit la santé.
Le comble de l'hypocrisie : la CEE a autorisé l’emploi de ce "fromage analogue" à condition que les ingrédients qui le composent soient indiqués sur l’étiquette...
Mais qui va regarder ces minuscules caractères ?
Pour compléter le tableau, la sauce tomate utilisée sur ces "pizzas" est un assemblage de produits bon marché artificiellement goûteux à une base de ketchup (lui aussi de médiocre qualité).
Bon appétit !

L.M

31/03/13
Par ordonnance de référé en date du 29/03/2013 le syndicat des installateurs du photovoltaïque résidentiel (SIPR) a été débouté de ses demandes dirigées à l'encontre du Forum Photovoltaïque.
Le syndicat avait demandé :
- le retrait des messages litigieux avec astreinte de 500 euros par jour de retard,
- 1 euro pour préjudice,
- 3500 euros pour le syndicat SIPR,
- 205 euros de frais d'huissier.
Nous nous réjouissons de cette décision de justice
.
D.T

27/02/13
L'association de défense des consommateurs "UFC Que Choisir" vient d'assigner EDF, GDF, Poweo, Direct Energie et ENI au tribunal de grande instance de Paris et de Nanterre.
Après avoir passé au crible les offres de gaz et d'électricité des principaux acteurs de ce secteur, elle avait repéré entre 15 et 35 clauses abusives dans chacun des contrats.
La liste est longue : facturation de frais injustifiés en cas d'impayés, modification du montant des échéances sans motif légitime, exonération de l'obligation de conseil tarifaire… EDF se réserve même la possibilité de transmettre des données personnelles de ses clients à des tiers, sans leur consentement...
Suite à cette enquête, seul Lampiris, un petit fournisseur alternatif, a accepté de modifier ses conditions générales de vente, et échappe ainsi au courroux de l'association. Les autres n'ont pas bougé. La procédure risque d'être longue (en moyenne, entre 1 an et 18 mois) cette initiative poussera peut-être les fournisseurs d'énergie à réagir.

C.F

21/02/12
Le dossier de l'abattage des bêtes à viande a fait couler beaucoup d'encre et encore plus de salive, suite au reportage diffusé le 16 février dans "Envoyé Spécial" sous le titre "La viande dans tous ses états" qui laissait entendre que "100 % de la viande était abattue de façon rituelle en Ile-de-France".
Voici quelques précisions et commentaires méritant réflexions :
1) L'Ile-de-France compte à ce jour 5 abattoirs dont un spécialisé dans la viande de porc. Les quatre autres abattent les cheptels exclusivement de manière rituelle ; il est donc exact que 100 % de la viande abattue en Ile-de-France l'est selon les traditions musulmane et juive.
Cependant, les abattoirs franciliens représentent moins de 2 % de la consommation francilienne de viande, l'essentiel étant acheté à Rungis.

2) Les éleveurs franciliens ont-ils pour autant le choix pour faire abattre leur bêtes de façon traditionnelle ?
Non ! sauf franchir les limites de la région en alourdissant leur charge de travail et financière par un transport sur des centaines de kilomètres *, ce qui implique également le rapatriement des carcasses pour leur conditionnement et leur distribution en Ile-de-France.
En ce cas, nous sommes donc dans un allongement des circuits, ce qui est loin d'être écologiquement et économiquement vertueux.
* Ne parlons même pas de l'inconfort et du stress que ces longs voyages font subir aux animaux.

3) Pourquoi, les abattoirs traditionnels ont-ils tendance à migrer vers un abattage rituel ?
C'est avant tout pour des raisons de simplification du process ainsi que la réduction des coûts et des contrôles...

4) Cet abattage rituel est-il légal ?
Non ! La réglementation nationale et européenne impose un ‘'étourdissement'' préalable des animaux et cette dérogation accordée par les services de l'Etat est répréhensible.

5) L'abattage rituel respecte-t-il les animaux ?
Non ! égorger vivante une bête (fut-elle viande) est parfaitement en contradiction avec le respect de la vie animale et il n'est pas interdit de penser que les toxines sécrétées l'occasion de cet acte barbare précédé par la pendaison la tête en bas de l'animal, ne doit pas améliorer la qualité intrinsèque de la viande.

6) L'abattage rituel présente-t-il la même garantie sanitaire ?
Malheureusement, non ! L'animal est égorgé, et le sang s'écoule en se mélangeant avec le contenu stomacal à travers l'œsophage. Comme expliqué dans le reportage par un professeur vétérinaire, ce mélange vient en contact avec la partie du "collier", la plus souvent utilisée pour préparer le beefsteak haché dans les circuits de la grande distribution.
Les risques sanitaires ne sont donc pas négligeables...

7) Le consommateur a-t-il le choix ?
Dans un secteur ou fort heureusement la traçabilité est devenue la règle, ce serait donc un minimum de pouvoir informer clairement le consommateur sur ce qu'il achète, et qu'il va ingérer ensuite en famille. En France, on estime que 30 % de la viande est abattue selon les rites musulman et juif alors que la demande ne représente que 7 % ; les 23 % restants sont donc commercialisés comme de la viande ‘'traditionnelle''…

Si ce dossier a pris une résonance particulière l'approche de l'élection présidentielle, les problèmes d'abattage en région Ile-de-France sont depuis longtemps dénoncés par la Chambre Interdépartementale d'Agriculture d'Ile-de-France et la Maison de l'Elevage.

Une dernière réflexion me vient à l'esprit sur un plan plus sociétal : que représente sur le plan de la "laïcité", le fait qu'une pratique confessionnelle soit en mesure de s'imposer tous, alors qu'elle présente un moins disant la fois sanitaire, écologique et de respect de la vie animale ?
Est-ce vraiment le meilleur moyen d'intégration des communautés concernées et cela ne va-t-il pas avoir l'effet inverse ?

Paul de Haut.

09/09/11
Je suis en pétard comme pas possible contre Meetic.
C'est une galère incroyable pour se connecter et c'est payant et pas donné... une honte :(((
Mon pc est au poil et j'ai exploré toutes les causes possibles.
Je vais me barrer de ce site de M...

A.B

17/12/08
Je travaille dans la gestion des sinistres en assurance. Nous avons appris hier qu'à partir du premier janvier 2009, lorsque vous aurez un accident avec votre voiture, votre assureur missionnera un expert pour chiffrer les réparations (jusque là rien d'anormal), sauf que l'expert devra, en plus, vérifier 21 points de contrôle du véhicule (même si cela ne concerne pas le choc initial), bref si l'un de ces 21 points n'est pas conforme ou en état de fonctionner, votre carte grise sera gelée en préfecture (conséquence : impossible de vendre votre voiture), et vous aurez alors 3 jours pour accepter de réparer le ou les points non conforme(s), à défaut, votre voiture sera immobilisée au garage.
Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, si vous réparez et que les points non conformes n'étaient pas liés au sinistre, l'expert devra revenir pour valider les travaux, et ce, à votre charge bien sûr !
Ceci certainement pour relancer les ventes de voitures récentes ou neuves.
Je vous fais cette info car le gouvernement refuse de communiquer là dessus, ce sont encore les assureurs qui passeront pour des voleurs, et bien non ! Ce sera la loi tout simplement. Alors faites attention sur la route !

M.T

23/10/08
Plaques d'immatriculation et radars

Depuis le traité de Maastricht, la plaque avant de nos voitures est blanche et la plaque arrière jaune...
Mais depuis plusieurs mois, quand vous achetez une voiture neuve ou d'occasion, on vous demande, avec plus ou moins d'insistance, si vous ne voulez pas deux plaques blanches, bien que l'arrêté du 27 avril 2007 modifiant l'arrêté du 1er juillet 1996, laisse le choix entre une plaque jaune ou blanche à l'arrière d'un véhicule automobile.
Pourquoi ?
Vous avez peut-être remarqué que sur les routes tous les nouveaux radars étaient à prise de vue arrière, ainsi que tous ceux qui sont remplacés par la nouvelle génération. Cela pour pouvoir flasher les motos.
Oui mais voilà ! Les plaques jaunes suivant la luminosité du jour, floutent plus ou moins les photos des radars. C'est pourquoi, il se peut que vous soyez sûr d'avoir été flashé et de n'avoir pas reçu votre P.V. Les photos n'étant pas exploitables, le chiffre d'affaire des P.V. chute. Et comme il y a de plus en plus de photos inexploitables, du fait que les radars sont orientés en prise de vue arrière, les ministères intéressés veulent des plaques blanches des deux côtés du véhicule. C'est pour cela que l'on voit avec les nouvelles immatriculations, des voitures avec une plaque blanche à l'arrière.
VOUS n'AVEZ AUCUNE OBLIGATION d'ACCEPTER DEUX PLAQUES BLANCHES ! La loi européenne de 1998 n'a pas été modifiée et le dernier arrêté en vigueur en France, est celui du 27 avril 2007.

Maître Jorge MONTEIRO
Avocat au Barreau de LYON
Tél : 04.27.02.12.26

16/10/08
LCL : promesses non tenues...

La banque a mis en place une offre visant à rabattre les futurs jeunes actifs vers son établissement, en leur proposant à travers le réseau des auto-écoles une dotation de 75 € s'ils ouvraient un compte bancaire par le biais de ce partenariat.
Pas idiot, ce petit cadeau de bienvenue pour attirer les jeunes, par essence désargentés, au moment du permis !
Mais la banque ne tient pas ses promesses, et plusieurs mois après l'ouverture du compte, les 75 € promis ne sont toujours pas positionnés sur le compte de ma fille, malgré de multiples relances.
Par contre, la LCL n'a pas manqué de lui facturer dès le premier mois, l'usage d'une carte bancaire qui ne lui sera finalement délivrée que 2 mois plus tard...


06/06/08
Boycotter Lesieur, Amora, Fruit d’or, Saupiquet et tous les empoisonneurs cyniques...

Rappelons les faits :
- La société Saipol, propriétaire de la marque Lesieur et grossiste en huile, a acheté à vil prix un lot de 40 000 tonnes d’huile de tournesol ukrainienne.
- Cette société a revendu avec profit cette huile à d’autres multinationales de l’agroalimentaire.
- Un contrôle à posteriori a mis en évidence la présence frauduleuse dans ce lot d’huile minérale destinée à la lubrification des moteurs.
- Même s’il n’est pas établi que ce mélange peu ragoûtant soit méchamment toxique, eussions nous eu affaire à des gens responsables que ce lot eût immédiatement rejoint la seule destination qui lui seyait : la poubelle.
- Que croyez-vous qu’il arriva ? Ces irresponsables cupides ont néanmoins décidé d’utiliser sciemment cette huile pour composer leurs produits...
- Le pire, c’est qu’ils ont eu l’accord des autorités (françaises et européennes) qui ont décrété que tant que les produits n’en contenaient pas plus de 10 %, personne ne devait tomber trop malade.
- Ils ont 40.000 tonnes à écouler, un peu plus de 5.000 pour la seule France. Cela fait eviron 100 grammes par habitant à faire ingurgiter !
- La Grèce, dont les autorités semblent moins irresponsables que les nôtres, vient de réagir et d’interdire l’utilisation de tous les lots depuis le 1er janvier.
Mais dans nos hypermarchés, il y a donc en ce moment des produits contaminés à l’huile de moteur !
C’est le Canard Enchaîné qui a révélé l’affaire il y a 2 semaines, avec des reprises le jour même dans la presse nationale. Puis plus rien, tout le monde s’en fout.
La semaine dernière, le Canard publie une liste de marques et des types de produits concernés. Aucune réaction cette fois.
Enfin hier, le Canard publie des notes internes de l’ANIA (Association Nationale des Industries Alimentaires), qui montrent l’envers du décor, comment les industriels vivent la crise, en priant pour que l’info ne soit pas reprise et que le temps efface rapidement cette histoire.
“Il a été décidé hier en réunion de crise à l’ANIA de ne pas répondre au Canard Enchainé formellement. Un projet de communiqué de presse, préparé la semaine dernière, a été réactualisé. Le communiqué de presse ne sera pas diffusé en proactif. Nous attendons la prochaine parution du Canard Enchaîné et les éventuelles reprises par la presse pour réagir.” “Par rapport à l’article de mercredi dernier, cette nouvelle parution n’apporte pas d’éléments clés supplémentaires et n’est pas à la Une du journal. En revanche, de nombreuses marques sont citées, ainsi qu’une liste à la Prévert de nombreux produits incorporant de l’huile de tournesol, ce qui n’était pas le cas la semaine dernière mais que l’on craignait."
Ces gens-là sont capables d’importer n’importe quelle denrée alimentaire de l’autre bout du monde, dans le seul but de gagner de l’argent. Ils n’ont plus la moindre emprise sur la “traçabilité” des produits qu’ils achètent ainsi, qui peuvent être trafiqués, bourrés de pesticides ou de n’importe quel autre produit. Cette sombre affaire en fournit une preuve éclatante.
D’ailleurs un produit importé au prix le plus bas est une quasi certitude de mauvaise qualité doublée d’exploitation des humains qui ont servi à le produire, triplée d’une pression sur l’emploi et le salaire des salariés français. Ce sont les mêmes qui vendent leurs produits au prix fort en geignant sur la hausse des matières premières, et nous gavent de pubs ineptes avec enfants blonds et mamans épanouies qui éprouvent un plaisir intense à bouffer leurs saloperies suremballées dans d’affriolants plastiques aux couleurs vives. Il faut lutter contre ces pratiques !
Comme on l’a vu, leur plus grande trouille est que le nom des marques s’ébruite, ce qui pourrait occasionner une baisse de leurs ventes et de leurs profits, qui les aveuglent à un point tel qu’ils sont capables pour cela d’empoisonner leurs clients sans remords.
Les marques concernées, à boycotter d’urgence et durablement, sont les suivantes : Lesieur, bien évidemment, et toutes les marques du groupe : Fruit d’or, Epi d’or, Frial, Isio 4, Oli, Carapelli, Saupiquet...
Toutes les marques du groupe Unilever : Amora, Planta Fin, Maille, Knorr, Magnum, Miko...
Les produits les plus susceptibles de contenir de l’huile frelattée sont : Mayonnaise, Tarama, Sauce Béarnaise, Chips, Vinaigrette allégée, Surimi, Céleri Rémoulade, Soupe de poisson en conserve, poisson pané, Paupiettes de veau, Thon et sardines à l’huile, Pâtes à tartiner chocolatées, Gaufrettes à la confiture, Barres céréalières et sucrées pour les enfants, Cookies...

C.G

26/11/07
L'action du syndicat des libraires pour lutter contre la livraison gratuite offerte par les sites de vente de livres sur Internet est un combat d'arrière garde et inutile. Le réseau des libraires ne propose qu'une infime partie des ouvrages parus, et toujours les mêmes (les plus connus) !
Par ailleurs, commander chez son libraire (quand on en a un a proximité) prend du temps, est souvent fastidieux et occasionne des déplacements inutiles dont on se passe aisément.
Même s'il y avait des frais de port, je continuerai à acheter sur Internet au vu de la diversité, de la réactivité et du service rendu.
Au réseau de libraires de proposer des services, des animations que les sites ne peuvent rivaliser et nous aurons peut-être une raison de passer le pas de votre porte.

Nelly

08/10/07
Tout le monde se plaint de la hausse du coût des fruits et des légumes, du poisson, tout ce qui est bon pour notre santé, d'après un reportage télévisé. « Moi j'ai des enfants, et je dois me sacrifier, je ne peux pas acheter des fruits, du poisson, des légumes variés tous les jours c'est trop cher ! ». Voici la réponse d'une ménagère à un enquêteur sur le sujet.
Bien madame, dans ce cas, arrêtez d'acheter à vos bambins, des game-boy, des chaussures Nike, des téléphones portables à chacun, des tee-shirts de marque, etc. et le permis de conduire à 18 ans si ce n'est avant... Au lieu de leur faire boire des litres de Coca Cola ou autre boisson du genre, faites-leur un bon jus d'orange en hiver, ils s'en porteront bien mieux, et au lieu de payer le Mac-Do, faites leur un repas équilibré.
Le poisson surgelé est abordable, les fraises en hiver ne sont pas nécessaires, et un potage de pommes de terre, carottes et poireaux fait maison n'est pas, je pense ruineux tout en étant très bon pour la santé.
J'ai près de chez moi un magasin dans lequel on trouve des allées entières de variétés de sodas bien sucrés, des allées entières de gâteaux, friandises, etc. la clientèle n'est pas composée de gens aisés, mais les caddies sont pleins de produits très mauvais pour la santé qui au bout du compte reviennent aussi cher qu'un paquet de poisson surgelé ou un kilo de fruits, mais on n'hésite pas à dépenser pour cela. Je ne parle pas des parents qui fument, boivent de l'alcool, jouent au loto, ou autre jeu de gratouille, etc. Je crois qu'il faut vraiment relativiser, et remettre chaque chose à sa place.

Marie-France

15/02/07
Il me semble que l'entreprise de livraison d'apéritif à domicile par Internet XXX ne devrait pas avoir l'autorisation de vendre de l'alcool aprés 22h comme dans tous les commerces de ce type, plusieurs personnes se sont plaintes de vol, de dégradation, d'agression depuis quelques semaines et chaque fois, il y a une voiture de livraison d'alcool dans les quartiers environ 2h avant.
Pour exemple : livraison à 22h30 le mercredi 14 février dans une résidence de Cauderan... et une voiture volée à 1 h du matin au pied du bar livré... Pour moi cette entreprise est en partie, et seulement en partie responsable.

Vner

09/11/06
La ville de NEVERS dont le sénateur Maire est socialiste vient de se doter d'un nouveau service d'accueil téléphonique depuis le 1° SEPTEMBRE.
Comme les banquiers, il s'agit d'un numéro commençant par 08, plus précisément 08 926 926 58 et donc un service PAYANT (34 centimes la minute).
Bel exemple de démocratie et d'égalité pour tous à l'accès au service public.
Le profit serait il devenu une vertu socialiste... à méditer.

TCF un administré mécontent.

08/11/06
L'atelier du meuble... vous leur servirez de banquier !

Cette entreprise située à Carpentras dans le Vaucluse, vend ses produits (canapés-fauteuils-sièges et mobilier divers) presque uniquement sur les foires et salons !
C'est à cette occasion que le 16 mars j'ai fait la commande d'un canapé-convertible / méridienne cuir sur leur stand à Nevers, après que les commerciaux aient directement téléphoné à l'usine, pour s'assurer de la faisabilité de mon choix ! J'ai donc versé 700 euros d'accompte.
La livraison devait se faire au plus tard la deuxième quinzaine de septembre.
Ne voyant rien venir, je les relance au téléphone, et on me dit que leur sous-traitant pour la partie convertible a livré un élément lit de mauvaise qualité, et qu'il l'ont donc refusé (par souci de qualité !). Que promis juré, je serai livré au plus tard le 20 octobre !
Le 23 octobre, sans nouvelles, je les rappelle pour m'entendre dire que ce n'est pas possible d'installer un convertible dans le modèle choisi, et ils essayent de me fourguer un modèle sans couchage !
Je demande alors à me faire rembourser, et là il faut que j'envoie une lettre recommandée, qu'ils ont déjà mis 15 jours avant de prendre... On en est là pour l'instant.
Un bon conseil, si vous ne voulez pas servir de banquier, user vos nerfs et perdre votre temps, quand vous croiserez cette entreprise dans un salon, pensez à moi et passez votre chemin...

P.H

16/10/06
Complètement d'accord avec vous, et pour ceux qui ont des annonces à jour, il n'y a guère que pap, avec le petit bémol que beaucoup d'annonces sont passées par des professionnels (c'est facile de recouper les téléphones) qui se font passer pour des particuliers et ont le culot de marquer "agences s'abstenir" !.
A part ça y'a un petit nouveau qui fait déjà beaucoup parler de lui, c'est France-Immo-Express, et là tout est gratuit pour l'instant ! pourvu que ça dure.

H.P

14/10/06
Sites d'annonces Immobilières fantômes !

J'ai utilisé le site d'annonces immo Aparapar.com. A première vue il y a un grand choix d'annonces. J'envoie donc des mails pour avoir plus de renseignements sur une région qui m'intéresse. Presque tous mes envois me sont revenus, car les contacts E-mails ne correspondent plus à rien, et 2 ou 3 réponses que j'ai eu étaient pour me dire que le bien était vendu depuis longtemps. Ce n'est vraiment pas sérieux !
B.S

08/09/06
Crédit Agricole : le racket organisé !

Il y a bien loin de la publicité à la réalité chez la Banque verte !
Depuis peu, impossible d'avoir au teléphone son agence sans passer par un numéro surtaxé !
De plus, on vous facture des services que vous n'avez pas souscrits, (exemple : prélèvement de 15 € mensuel pour facturation différée fin de mois).
Financer son développement avec de telles pratiques est à la fois indigne et répréhensible.
Et il faut retourner à son agence pour râler une fois de plus ! Comme j'en ai assez de le dire et le redire sans être entendu, je le mets sur votre forum, en espérant que l'écho portera plus loin.

S.B

22/08/06
Pas content de rueducommerce.com

En effet achat d'une imprimante Epson R1800 et quelques jours aprés, problème. Je fais un email à EPSON (car à rueducommerce, pour les joindre au téléphone, tu paies et eux ils touchent) et je demande des avis sur divers forums puis j'appelle quand même rueducommerce 1 mois aprés et il faut renvoyer la machine (je paie l'envoi et la communication surtaxée pour les joindre). Et j'attends 3 mois avant de la recevoir ce matin par colissimo. A aucun moment on ne m'a proposé de la remplacer, de me rembourser ou échanger... Même pas un petit cadeau ou lettre d'excuses dans le carton ! Merci rueducommerce.com que je ne conseille pas, surtout pour les joindre...
Mlamer

19/08/06
Darty - Abus de confiance !

Les entreprises connues ne sont pas toujours les plus fiables. Pour preuve, j'ai acheté sur Darty.com un micro-ordinatuer Packard Bell. J'ai reçu l'ordinateur sans problème (17 mars 2006) mais celui-ci est tombé en panne 4 semaines plus tard (repris en charge par leur SAV le 24 avril 2006). Depuis il est toujours chez eux et le suivi a été déplorable (aucune communication sur l'avancée de la réparation, livraison d'un appareil toujours en panne par deux fois, aucun suivi commercial malgré les appels téléphoniques et les lettres recommandées...)
CONCLUSION : acheté le 17 mars, je n'ai pu utiliser l'ordinateur seulement qu'un mois sur 5 écoulés, et Darty refuse toujours de me rembourser ! Bravo le contrat de confiance.

Laowai

19/03/06
J'ai eu un accident avec une voiture encore garantie par CITROEN et assurée tous risques. Je télephone au concessionnaire de Dijon... Ils sont débordés, les réparations pas avant 15 jours... Alors je consulte l'annuaire et je vois tout prés de chez moi un "agent citroen"que j'appelle et qui s'engage pour une réparation immédiate... Qui est faite... Mais 50 km plus loin, le voyant de chauffe moteur s'allume... Je gare ma voiture et appelle un dépanneur : pendant les réparations ils ont oublié de remettre correctement une durite, celle sous le radiateur d'eau...
Je contacte mon assurance : elle n'a plus rien à voir, c'est une faute du garage... Je contacte Citroen : ils n'ont rien à voir avec leurs agents... Puisqu'ils sont eux-même assurés (comme l'est n'importe quel garage !)
Résultat :
Je me suis battu seul pendant un an pour démontrer que c'était bien une faute du garage et pas de mon fait, il m'a fallu payer des experts automobiles un avocat pour que la petite assurance de cet "agent Citroen" prenne en charge le change du moteur...
La voiture a été immobilisée un an, démontée pour les batailles d'experts etc.
Résultat : j'ai changé d"assurance, je n'achète plus Citroen et je ne vais que chez les concessionnaires.

G.D

13/03/06
Vide-greniers...

Qui sont les imbéciles qui pondent de tels décrets ? Les vide-greniers sont pour beaucoup de gens l'été une sortie dominicale à peu de frais... On chine pour le plaisir. N'allez pas me dire que les quelques euros échangés puissent être pour l'administration une source de suspiscion de fraude fiscale...
J.J

09/01/06
Téléachat.fr

Pour une première tentative d'achat par teleachat.fr je suis vraiment déçu. Je suis handicapé du dos et je dois travailler devant mon ordinateur avec un fauteuil confortable et massant (du à mes douleurs) si je veux pouvoir tenir devant mon écran plus d'une heure. J'ai acheté ce fauteuil 600 euro sur le site téléachat.fr. Bien sûr ne pouvant l'essayer avant de commander, je me suis fait expliquer son fonctionnement par la responsable du site. J'ai été bien sûr très pointilleux, sur le réglage de sa hauteur qui d'après la personne, ne devait poser aucun problème puisque celle-ci était réglable entre 40 et 51 cm sol. Confiant, j'ai donc acheté comptant par CB.
Déjà ils ont livré le fauteuil à une mauvaise adresse qui était pourtant bien libellée correctement à l'achat.
Puis comme si cela ne suffisait pas, au déballage, je constate un petit accroc sur un accoudoir.
Après l'avoir monté, je découvre avec stupeur, que ce fauteuil ne se règle pas en hauteur, et que je me retrouve pratiquement assis sous mon bureau.
Pour finir comme c'est un fauteuil qui est massant et chauffant, le système ne fonctionne pas.
J'ai tenté par tous les moyens de contacter teleachat.fr à ce jour je n'ai jamais eu de réponse ni de contact.
La seule réponse que j'ai eu c'est le fabricant du fauteuil qui me dit que c'est un grossière erreur de m'avoir vendu un fauteuil de la sorte pour l'utilisation bureautique que je veux en faire, car se sont des fauteuils de relaxation et non pas de travail et à fortiori pour une personne handicapée du dos.
Je ne suis pas bien argenté et en attendant mon cadeau de Noël que j'avais prévu est tombé à l'eau et mes 600 euro (mes économies) n'ont pas été remboursées. Mes finances ne me permettent plus de refaire un tel achat, alors :
Je voulais dire un grand Merci Téléachat ! jamais plus jamais.
Suite...
Je viens d'avoir un coup de fil de Centrelec, le fabricant du fauteuil, qui me dit qu'il passera chercher le colis la semaine prochaine.
Quand à Téléachat.fr, après avoir copieusement insulté mon épouse (je n'étais pas là hélas) ils ont dit qu'ils rembourseraient dans les délais légaux.
Je ne sais pas ce que veut dire pour eux délai légaux, mais j'espère que je vais récupérer mes 584,02 euro car je n'ai plus les moyens de faire face à un nouvel achat et j'en ai vraiment besoin.
Suite...
Voici la suite qui a été donnée par teleachat.fr :
Sur un achat de 584.02 euro dont 34 euro de port, je viens d'être remboursé par chèque de 498,60 euro. Soit un manque de 51,42 euro.
Alors leur clause Satisfait ou Remboursé... à revoir.
S'ils font ça à chaque client, le coup du "satisfait ou remboursé", avec les frais de retour à plus du double de l'envoi, comment doit-on appeler ça...
Dans l'histoire j'achète un fauteuil à presque 600 euro et dans le"satisfait ou remboursé" j'en perd 100, bonne affaire pour telechat.fr et bonne plumée pour moi. Chacun appréciera.

M.B

31/12/05
France Télécom itou...

Il suffit de choisir un opérateur téléphonique alternatif pour être immédiatement HARCELE par France Télécom.
De plus ma mère qui a 71 ans s'est vu réabonnée à FT suite à un coup de fil, alors que j'avais fait le nécessaire pour lui faire profiter de meulleures conditions chez... Un abus de faiblesse manifeste !
Il me semble que l'état, qui reste un actionnaire important de FT, devrait mettre le fonctionnement de cette arnaque publique au pas de nos lois protégeant le consommateur de ces dérives maffieuses.

P.E

30/12/05
Télé 2 s'occupe de tout !

Télé 2 a fait l'objet d'actions en justice pour démarchage abusif : 110 personnes dont moi ont été abonnées à notre insu par l'opérateur et ont porté plainte...
H.F

15/12/05
Je viens encore une fois de voir à la télé cette pub imbécile où un grand'père gâteau déclare : aujourd'hui on a les petits enfants à la maison, on en profite pour leur apprendre le goût des bonnes choses. Et pendant ce temps-là, mamie ouvre un carton de cette soupe toute prête que même mes chiens y z'en voudraient pas tellement que c'est pas bon ! Mais nom d'un chien, y sont en retaite ! Peuvent pas prendre un couteau quelques patates des carottes et un poireau, ces cons ! Belle éducation. Pourvu que M. Coffe ne l'ait pas vue, ce serait dommage de le perdre d'une crise d'étranglement !
Gringoire

10/12/05
OVH, c'est pas mieux !

Merci du tuyau P.H, mais moi j'ai à me plaindre d'OVH.
Voilà l'affaire : j'ai fait migrer mon site d'un hébergement simple (GP30), vers un hébergement plus musclé en capacité et avec des applications PhP et MySql (GP60), que l'évolution des sites exigent tous aujourd'hui.
Pour payer le nouvel abonnement plus cher, pas de problème, ça l'a fait !
Par contre, pour activer leur putain de base de données, pas possible, malgré des fax et de nombreux mels à la hotline.
Et en plus pour les joindre au tel c'est 10 balles la minute !
J'ai fini par héberger mon Sql sur un autre site hébergé ailleurs. Imaginez si c'est pratique !
Alors, les copains webmestres, oubliez OVH, sauf si vous aimez les galères...

S.B

07/12/05
Lycos force la main !

Ayant réservé mon nom de domaine sur Lycos, il y a 1 an, je viens de recevoir une injonction de payer pour son renouvellement, au titre que ma carte bancaire ne passait plus ! Cerise sur le gâteau : Lycos a bloqué mon Url...
Cela veut donc dire, que si je n'avais pas changé de Carte Bleue, et sans avoir explicitement été invité à renouveler mon registar, et averti de son montant, je serais aujourd'hui débité de la somme qui leur aurait plu !
C'est parfaitement scandaleux : ma carte bancaire n'est pas en accès libre service à des entreprises à qui j'ai fait confiance à un moment donné !
Compte-tenu de ces pratiques peu transparentes de la part de Lycos, et bien que ce ne soit pas forcément mon intention à la base, je vais donc renouveler mon nom de domaine chez un concurrent un peu plus digne de confiance.
J'espère que cette mésaventure servira de leçon aux autres Webmasters.

P.H

23/08/05
« Bien manger c'est le début du bonheur ! » dit la pub.
Et les gens qui ne mangent pas ? C'est vrai, ils ne sont pas heureux, et ne sont pas prêts de l'être !
Peut-être faites-vous des dons aux restos du cour ou autres, Président avez-vous réfléchi à votre pub ? Elle est tout à fait juste, mais tellement restrictive ! Quel manque de psychologie ! et de respect pour ceux qui bavent devant leur poste.Une autre pub aurait pu être toute aussi réussie d'une autre façon.

M.F

13/07/05
Le prix des carburants, une honte !

Même si vous n'avez pas de voiture, vous pouvez distribuer le message suivant à vos amis, pour une guerre des prix intelligente contre les compagnies pétrolières... On dit que le prix de l'essence va bientôt dépasser 1,50 Euro le litre... ! Vous voulez que les prix baissent ? Il faut agir conjointement et solidairement. Quelqu'un a suggéré une idée géniale, beaucoup plus sensée que celle qui nous demande de ne pas acheter d'essence tel et tel jour, en avril ou mai dernier. Les compagnies pétrolières ont bien ri de cette démarche parce qu'elles savaient que nous ne pourrions pas continuer à NOUS faire du mal en refusant systématiquement d'acheter de l'essence : c'était beaucoup plus un embêtement pour nous qu'un problème pour elles. Mais la proposition suivante pourrait s'avérer d'une efficacité redoutable, pour autant qu'on l'applique de façon rigoureuse :
Les compagnies pétrolières et l'OPEP nous ont conditionnés à croire que le prix qu'ils nous imposent est incontournable. Nous devons donc mener des actions résolues pour leur montrer que ce sont les acheteurs et non les vendeurs qui contrôlent le marché.
La seule façon de voir chuter les prix consiste à frapper le portefeuille des compagnies pétrolières en n'achetant pas leur essence, mais sans que nous soyons les premières victimes, car nous avons tous besoin de nos voitures et nous ne pouvons pas nous permettre de faire la grève des achats d'essence. Nous pouvons toutefois avoir un impact réel sur le marché de l'essence si nous agissons tous ensemble dans cette guerre des prix. Voici la proposition : N'ACHETONS PLUS une GOUTTE d'ESSENCE aux DEUX PLUS IMPORTANTES COMPAGNIES PéTROLIèRES (qui n'en font plus qu'une maintenant, et en plus Américaine) : SHELL et ESSO.
Si elles ne vendent pas d'essence, elles seront obligées de réduire leurs prix. Si elles réduisent leurs prix, les autres compagnies devront les suivre. Mais pour créer un tel impact, nous devons obtenir la coopération des millions de clients de SHELL et ESSO. Le Net nous donne le moyen d'y arriver : Ce message a été envoyé à une trentaine de personnes. Si chacune d'entre elles le transmet à environ une dizaine de ses connaissances (30 x 10 = 300), que celles-ci font la même chose (300 x 10 = 3000), et ainsi de suite, ce message aura atteint plus de TRENTE MILLIONS de consommateurs à sa septième génération ! Tout ce que vous avez à faire c'est d'envoyer ce message (ou cette page) dès aujourd'hui à 10 personnes en leur demandant de faire la même chose. Et BIEN ENTENDU, en PARALLELE, n'OUBLIEZ PAS de BOYCOTTER SHELL et ESSO. C'est tout.
Agissons ensemble pour faire la différence ! Si vous croyez pouvoir provoquer une différence sur le prix de l'essence, passez ce message à vos connaissances. ON n'A RIEN à PERDRE à ESSAYER !

C.C
05/05/05
Baisse des prix !

En 2004, le Premier ministre et le ministre de l'Economie déclaraient la guerre à « La vie chère ». Peut-on seulement décréter la baisse des prix ?
Ainsi, un projet de loi récemment présenté en Conseil des ministres prévoit une baisse de 5% des prix dans les grandes surfaces car « il est très important de remettre de la transparence et de la confiance dans les relations entre le consommateur, les industriels et les distributeurs ». un coup de plume dans le registre des lois et voilà la ménagère épargnée contre l'augmentation des prix.
De la part des consommateurs-contribuables, une petite mise au point s'impose. Tout d'abord, signalons à nos ministres que nos relations avec les industriels et les distributeurs sont excellentes. Chacun travaille durement pour assurer les besoins élémentaires de la société française et les consommateurs leur en sont reconnaissants en achetant leurs produits à bon prix. Faire son marché, le soir ou le week-end, est même pour chaque Français un moment de bonheur et participe à la vie sociale de notre pays. Que nos ministres se rassurent donc, il n'y a pas de crise du « marché français » de ce côté-là.
En revanche, nous sommes d'accord sur un constat : celui de la « vie chère ». Mais à qui la faute ? Ceux qui croient à des raisons complexes et subtiles, qui invoquent les manoeuvres supposées louches des intermédiaires comme les fameuses marges arrières de la grande distribution, les « abus » de la spéculation, la férocité des producteurs, l'insatiable cupidité de la société capitaliste sont aveuglés par leur idéologie ou leurs propres intérêts. Le seul coupable, le seul tortionnaire, ce n'est pas l'industriel ou l'agriculteur, à qui l'on doit la création de la richesse ; ce n'est pas non plus le commerçant - grand ou petit - chargé de mettre en contact les biens avec le besoin. Le véritable bourreau du consommateur, l'authentique organisateur de « la vie chère », c'est en vérité, l'impôt, c'est-à-dire l'Etat lui-même, qui, pour la rémunération de ses bons offices et ses dépenses somptuaires, prélève sur la production un tribut totalement usuraire.
Une cascade d'impôts plombe ainsi le panier de la ménagère. Il y a bien sûr les taxes sur la consommation dont la plus connue est la TVA mais il y a également tous les impôts acquittés par les industriels, grossistes, détaillants qui, à des titres et à des moments divers, sont intervenus et qui, par conséquent, ont dû verser dans le panier des consommateurs, en même temps que leur quote-part de travail, la quote-part des charges que l'Etat les a priés de prélever en son nom. La série de ces taxes est innombrable. Il y a la taxe professionnelle, les licences, les cotisations sociales, la taxe d'apprentissage, toutes les taxes locales, sans parler des taxes sur la propriété bâtie et non bâtie et de l'impôt sur le revenu, etc.
Il est même impossible de dresser une liste complète de toutes ces charges. Il y a encore les taxes sur l'électricité, les taxes sur le téléphone, sur les transports, sur le courrier. Puisqu'on ne vend pas, on ne produit pas, sans écrire des lettres, expédier des factures, déplacer les marchandises. A chacune de ces opérations, l'Etat apparaît et exige sa part. N'oublions pas qu'il doit financer son train de vie exorbitant : 288 milliards d'euros en 2005.
Malheureusement, tout cela se retrouve un jour dans le panier de la ménagère. Toutes les charges payées viennent grever d'autant le prix du pain, du lait, de nos vêtements et de nos automobiles. Voilà qui fait la cherté actuelle de la vie. Tout le reste est littérature.
Un ministre ne peut donc pas décréter une baisse du coût de la vie. A moins, bien sûr, de réduire le train de ses propres dépenses et ce faisant le poids de nos impôts.

C.A

08/04/05
Tu Hachette... Tu est harcelé !

Par ce courrier, je vous propose de témoigner sur le harcèlement à la consommation. En effet, j'ai commandé voilà un an un colis aux Editions Hachette. Mécontente de ce produit, je l'ai réglé en mars 2004, puis ai fait un courrier pour arrêter les envois. L'envoi des colis a cessé en décembre 2004, suite à de nombreuses plaintes et renvois. Aujourd'hui, après avoir rempli les déclarations de vol de colis en leur faveur, il me réclame de l'argent. Ras le bol, et ne connaissant pas réellement mes droits face à cette grande entreprise, et sans avoir eu ces colis (puisque renvoyés), je leur ai payé la somme demandé mais je suis encore harcelé pour toujours les mêmes règlements...
Voilà, je souhaitais apporter ma contribution à votre travail... je trouve ces comportements de harcèlement avec menace de mise en demeure par huissier assez intolérable... et n'étant pas la seule dans ce cas, je tenais à vous en faire part pour, peut-être vous orienter vers une piste d'action...

S.C

12/12/04
Je croyais que l'épiphanie se situait début Janvier, mais Gaspard, Balthazar et Melchior voyagent désormais en TGV ! On trouve les galettes des rois depuis fin Novembre, encore un effort eton pourra grouper avec le bleuet du 11 ou qui sait même, avec la fête des mères !
GRINGOIRE

14/10/04
Contrefaçon

L'imitation n'est plus réservée à la maroquinerie italienne, aux parfums connus, à la para-pharmacie ou aux médicaments, aux pièces d'automobiles allemandes ou à l'horlogerie suisse, elle s'attaque aussi aux produits informatiques. Cartouches d'encre bradées, logiciels professionnels à 15 euros, accessoires pour téléphones portables à moitié prix, les douanes françaises multiplient les saisies et nous sommes nombreux à recevoir des offres de ce type via Internet. Méfiance donc !
N.I

05/10/04
Banques : le hold-up permanent

Jamais les banques n'ont gagné autant d'argent et jamais les prix de leurs services n'ont été si chers. Marges exorbitantes (jusqu'à 100 % sur les virements), frais à des prix totalement déconnectés des coûts, entente commerciale entre les établissements bancaires aboutissent à de plus en plus de mécontentement. Ajoutons que les prélèvements bancaires que toutes les administrations nous demandent de mettre en oeuvre, sont taxés, à leur tour, alors que cela évite aux banques des traitements de chèques (pourtant annoncés comme très coûteux !). Trop c'est trop, et un jour viendra où le consommateur se rebellera définitivement ! France Telecom est en train de payer aujourd'hui, son mépris du consommateur, et ses errances économiques ! Parions qu'il en sera de même dans le secteur bancaire.
C.F

20/05/04
France Télécom condamné à 20 millions d'euros pour entrave à la concurrence...
France Télécom a été sanctionné, le 17 mai, par le Conseil de la Concurrence pour avoir verrouillé l'accès du marché de l'Internet haut débit aux autres opérateurs de téléphonie. Sans doute que le prix à payer est malgré tout bien en deça du gain obtenu par les pratiques déloyales de l'ancien opérateur du Service Public. Car ce n'est pas la première fois qu'il se comporte comme s'il n'était soumis à aucune loi, solidement installé sur sa position dominante. Et dire que l'on tombe à bras raccourcis sur Bill Gates et son Microsoft ! Un jour viendra où FT se retrouvera à la vraie place que la concurrence, prix contre prix, service contre service, lui laissera. Et une fois que le dégroupage complet ne lui assurera plus l'incalculable manne (racket) que lui rapportent les abonnements, il sera trop tard pour se remettre en question.
H.P

23/03/04
Propriété intellectuelle bafouée...

En 1993 un Cabinet d'assurance de Saint-Brieuc sollicite une agence spécialisée pour réaliser une étude de marketing et de communication. Dans le cadre de cette prestation sont élaborés, par un graphiste, différents projets de logotypes. L'assureur pour des raisons internes ne donne pas suite à la démarche entreprise. Contrairement à ce qui lui avait été demandé il ne restitue pas au créatif les documents confiés.
Or ce dernier découvre avec stupéfaction, en 1999, sur une plaquette de promotion de l'assureur précité, à destination des collectivités locales, un de ses logos repris à l'identique. Après une démarche, négative, de conciliation amiable, une plainte est déposée auprès du Procureur de la République.
Une enquête menée par la gendarmerie est diligentée. Après différentes péripéties le dossier est renvoyé une première fois, pour vice de forme, le plaignant ayant oublié de signer un document.
Une nouvelle plainte émise par le créatif, a été "classée sans suite" en fin d'année 2003 au motif "que les faits dénoncés ne constituent pas une infraction pénale".
Or il faut savoir que le dossier indiquait clairement que, non content d'utiliser de manière abusive le travail d'autrui, l'assureur avait, de surcroît, déposé en son nom et celui de deux de ses associés, le 26 octobre 1998 auprès de l'INPI, le logotype en cause pour illustrer sa marque. La preuve a été ainsi apportée qu'en plus du délit de contrefaçon, l'assureur s'est rendu coupable d'une appropriation délibérée et préméditée du bien d'autrui.
Ces délits, lorsqu'ils sont avérés, sont normalement et habituellement condamnés par la Justice en vertu de l'article 335 - 2 du Code de la Propriété Intellectuelle. Cela ne semble plus vrai aujourd'hui et cela pose problème.

G.G



Annonces Immo
Vos réactions
Arnaques
Internet
Téléphone
Politique
Environnement
Consommation
Santé
Economie
Société
Service-Public
Sports
Agriculture
Education
Europe
Spectacles
Faits divers
Autres
A votre Avis
Liens
Partenaires :
Réalisation & publicité :
Sitecom.biz
Copyright ©
Notre annonceur Déco-2000