Le site qui scanne l'opinion de la Majorité Silencieuse...
Blog de démocratie participative
Dites-le sur notre blog, vous serez peut-être entendu...
Agenda

BOUES EPANDAGE issues des STATIONS EPURATION
Boues d'épandage...

Après le CSDU, voilà un autre cadeau empoisonné avec l'épandage des boues de station d'épuration.
Le sujet est trop grave pour être traité de façon épidermique et non réfléchie. Mon métier d'agriculteur ne me permet pas de l'aborder avec la rigueur scientifique d'un chercheur de l'INRA.
Par contre ma connaissance de la nature et de la terre m'autorise à dire que ces pratiques sont terriblement dangereuses :
- pour ceux qui utilisent ces boues,
- pour l'ensemble de la profession et sa survie,
- pour le monde rural, et l'environnement.

Notre société de consommation produit, malheureusement, de plus en plus de déchets, et les consommateurs que nous sommes ne se préoccupent que rarement du devenir de ces derniers. Il est souhaitable que chacun se sente concerné par ce problème.
Les stations d'épuration des villes, et maintenant de chaque village, génèrent des boues dont il faut bien se débarrasser.
Il était très pratique de se servir des agriculteurs pour les recevoir, les épandre, et les recycler...
Ces boues, "nivernaises ou parisiennes" représentent un réel danger. On ne connaît pas ce qu'elles contiennent exactement : métaux lourds, microbes, bactéries, résidus d'antibiotiques ? Dans quelles proportions, sous quelle concentration ? Mais ce que l'on sait déjà implique avant tout d'appliquer le principe de précaution :
- Leur valeur fertilisante reste encore à prouver, s'agissant de résultats significatifs mesurés au niveau du sol.
- L'académie Nationale de Médecine, attire l'attention sur une contamination possible des eaux...

Autre fait troublant, pourquoi les boues "parisiennes" ne sont-elles pas épandues sur les terres du bassin parisien ? Pourquoi, la Suisse refuse-t-elle de le faire sur son territoire ?

Avec certains collègues, j'ai créé l'association "IXYONE Communication" dans le but de promouvoir l'agriculture, en tissant des liens étroits entre les agriculteurs et la population qui vit parmi nous. Nous avons voulu cette nouvelle relation basée sur la confiance et la transparence. C'est ensemble que nous devons décider de ce qui est bon pour notre terroir, pour notre environnement, pour les produits que nous élevons et qu'ils consomment, avec un souci de qualité toujours plus exigeant.

En tant que conseiller municipal, j'ai demandé que soit joint à la facture d'assainissement de chacun, une analyse technique des boues produites par la station d'épuration de St-Benin d'Azy.

Je pense que cette histoire d'épandage des boues d'épuration est une raison supplémentaire de réunir autour d'une table, tous les acteurs de l'environnement, sous les conseils éclairés d'experts indépendants, pour enfin établir un plan de collecte et de traitement de nos déchets, qui réglementera de façon cohérente et complète l'ensemble de la chaîne, et dans lequel chacun se retrouvera. Il s'agira ensuite de l'expliquer et de le faire appliquer à l'ensemble de la population du département.

Méfiez-vous enfin des écologistes d'opportunité, qui mélangent sans vergogne les boues nivernaises et parisiennes à des débris végétaux qu'ils vous vendent comme compost.
En utilisant de tels fertilisants pour vos jardins, vous prenez le même risque...

Jean-Luc Gauthier.
Le 01/03/2004


Annonces Immo
Vos réactions
Arnaques
Internet
Téléphone
Politique
Environnement
Consommation
Santé
Economie
Société
Service-Public
Sports
Agriculture
Education
Europe
Spectacles
Faits divers
Autres
A votre Avis
Liens
Partenaires :
Réalisation & publicité :
Sitecom.biz
Copyright ©